Le Rallye des 4 Puys, par Rémy Durand

Bonjour à tous,

Ce samedi 11 et 12 Mars 2017, direction la Creuse pour le Rallye des 4 Puys sur les Monts de Guéret.

300 compétiteurs ont fait la route pour venir se tester en début de saison dans la terre boueuse et les racines glissantes du coin.

L’enduro va se dérouler selon un système assez peu fréquent, et finalement plutôt plaisant, qui consiste à reconnaître les spéciales et à les rouler en course immédiatement après.

SAMEDI 11 MARS 2017

La remise des plaques et le briefing sont organisés par le Creuse Oxygène VTT en bordure de la forêt de Chabrières.

La matinée est consacrée à la reconnaissance des 3 spéciales du samedi.

La boucle fait 11kms pour 456d+, je décide de la faire seulement une fois pour garder du jus.

Le terrain est relativement sec, heureusement, car les racines et les cailloux sont légion ici, notamment sur la SP1 dont certains passages sont tantôt engagés tantôt trialisants.

J’essaye donc de mémoriser au mieux toutes les bonnes trajectoires sur les 3 descentes.

L’après-midi, on repart donc pour la même boucle mais en mode chrono cette fois !

 

La SP1 « Le Chiroux » est assez courte. On passe sous les 2min pour parcourir le petit km de cette spéciale.

Mais c’est un vrai combat pour rester en selle, ne pas butter dans les obstacles et conserver la vitesse.

Du trial, du cassant, du glissant, des sauts de marche, des dalles, de la racine fourbe qui fait dériver, voir chuter.

Bref une spéciale où il faut rester concentré à chaque instant sous peine de finir à plat ventre dans la boue.

Merci la reconnaissance qui était vraiment in-dis-pen-sa-ble !

Je commets tout de même 2 belles erreurs qui me font perdre toute la vitesse, sans pour autant chuter.

Le résultat n’est pas catastrophique avec le 6ème temps.

La SP2 « Pierre la Grosle » est complètement inédite et très différente de la première.

Elle fait 1,6 km pour environ 2min30 et elle est beaucoup plus roulante.

On y trouve de belles successions de virages dans de la terre molle qui gicle à chaque appui.

Les sensations sont bonnes, je me fais plaisir et j’ai l’impression d’avoir bien mieux roulé que sur la 1.

Pourtant ce ne sera pas confirmé par le chrono, avec le 9ème temps.

 

La SP3 « Les Cimes » dure 2 km pour un peu moins de 3 minutes.

Le départ est une succession de sauts sur des balles, savamment orchestrée à grand coup de rubalises.

On trouve quelques zones de relances à haute vitesse qui tapent dans les jambes.

Et également quelques bonnes séries de virages relevés en appui naturels qui procurent de supers sensations.

Pas d’erreur sur cette spéciale, réacteurs allumés full gaz dans les pédalages, et 6ème temps sur la ligne.

 

La course est terminée pour la journée mais pas le ride !

Nous avons en effet la possibilité d’aller reconnaître la descente du Maupuy qui sera la SP4 et SP5 du dimanche matin.

J’en profite donc pour faire 2 runs sur cette piste géniale qui procure son lot de sensations fortes.

 

Les résultats de la première journée tombent. Je suis 7ème, moyennement satisfait.

Amaury Pierron a déjà pris le large avec plus de 15s d’avance. Par contre tous les poursuivants sont dans un mouchoir de poche, alors je garde le moral en espérant une remontée.

DIMANCHE 12 MARS 2017

La SP4 sera donc la DH du Maupuy qui part du sommet du même nom, à 680m.

Il y a des petites gouttes et une sortie d’humidité ambiante qui rend la racine luisante et qui inquiète un peu le paddock !

Le run est néanmoins bien fun et on rentre directement dans le vif du sujet avec pas mal de sauts et un road gap de 7 ou 8 mètres.

Au total, un peu moins de 3 minutes pour 1.8kms et 200d- avec des appuis, des racines, de la tourbe qui gicle en sous-bois.

Le road gap s’enchaîne bien, j’attrape bien la réception et je sens que ça accélère fort et qu’il faut freiner vite derrière.

Je déroule sur un bon rythme, avec la banane, sans trop m’apercevoir que je suis en train d’avoiner.

Ce sera le 3ème temps sur ce run, cool !

 

C’était tellement sympa qu’on va la refaire une 2ème fois en guise de SP5.

Cette fois je commettrai quelques erreurs et je serai sûrement sur un faux rythme sans trop m’en rendre compte.

Sans chuter ni sortir de la piste, je mettrai 11s de plus avec le 19ème temps, dommage.

 

Mes 2 runs du matin me permettent quand même de remonter de la 7ème à la 5ème place du général, alors je garde le sourire et reste dans une bonne dynamique.

 

Après un repas pris avec les autres riders nous partons marcher sur la SP6.

Ce sera une descente urbaine avec reconnaissance pédestre uniquement.

Nous descendons puis remontons les 1.5 kms et 129d+ de cette spéciale mi terre mi bitume.

Aucune difficulté majeure n’est à signaler, il va juste falloir relancer au maximum et essayer de garder un max de vitesse partout.

J’ai le 4ème du général à 2 petits centièmes devant moi, alors je pars le couteau entre les dents, bien décidé à forcer un peu le destin et à grappiller encore une place.

La partie terre se passe assez bien, pas d’erreur, pas de glisse, pas de perte de vitesse, tout va pour le mieux.

J’arrive en ville. Le sol est glissant sur les freinages, je suis sur la limite partout, mais ça passe.

J’arrive sur les dernières séries d’escaliers, je relance tout ce que je peux en continuant de pédaler en l’air.

Là je ne pouvais pas faire mieux. J’ai vraiment tout donné avec le goût du sang dans la bouche.

Le résultat est probant avec le 2ème temps. 

La remise des prix se déroule dans une ambiance bonne enfant et beaucoup de jeunes cadets, minimes, juniors sont récompensés.

Pour ma part, ce sera finalement une 4ème place, au pied de la caisse en bois, pour cette première visite en Creuse.

Un grand merci :

  • au staff de Culture Vélo Blagnac pour son soutien indéfectible
  • à Laurent d’Extrain pour les entraînements

Rémy

Culture Vélo Toulouse - Blagnac

Christophe BOCCHINO
4 impasse Emile Zola Zone commerciale E.Leclerc
31700
TOULOUSE - BLAGNAC
Tél. 05 34 36 00 34
31blagnac@culturevelo.com

Horaires

Lundi :
Mardi : 10h 19h
Mercredi : 10h 19h
Jeudi : 10h 19h
Vendredi : 10h 19h
Samedi : 10h 19h

Pour ne plus rien râter de notre actualite

newsletter inscription Newsletter