#5monuments by Culture Vélo

La saison est belle est bien lancée… et les classiques aussi ! Cette année, Culture Vélo a voulu marquer le coup en mettant en avant les 5 monuments.

Les 5 « monuments » du cyclisme sont mythiques comme peuvent l’être les 7 merveilles du monde. Beaux, éternels et inspirants, Milan San Remo, le Tour des Flandres, Paris Roubaix, Liège Bastogne Liège et le Tour de Lombardie sont des épreuves incontournables, de grands rendez-vous que nous attendons tous les ans avec impatience et qui ont fait le succès actuel du vélo.

Pour fêter dignement les 5 monuments, Culture Vélo en collaboration avec la marque Giro et un artiste anglais graphiste Simon Fellows a fait réaliser 5 paires de chaussures sur une base Giro Empire ACC. Chaque paire unique met en avant l’un des 5 monuments. Un travail d’artiste exceptionnel qui célèbre ces grands rendez-vous du vélo appréciés dans le monde entier.

Rencontre avec l’artiste Simon Fellows

Je suis Simon Fellows, j’ai 26 ans et je suis le fondateur d’Artful Kicks. Je suis né pas très loin de Leeds, et j’ai déménagé dans le sud vers Dorset quand j’avais 7 ans. J’habite maintenant à Bedfordshire, dans le nord de Londres…et c’est là que je travaille.

Pourquoi devenir un street artiste ?

C’est marrant comme question, j’ai toujours été attiré par l’art même si honnêtement ce n’est pas quelque chose qui a fait partie de mon éducation… Alors que le sport si, donc voilà aujourd’hui j’essaye d’allier les deux. Je suis d’ailleurs diplômé d’un master de Sport à l’université de Chichester et ce depuis 2013. J’ai toujours aimé griffonner, dessiner plein de choses quand j’étais enfant, mais pas de choses spécifiques, un peu de tout. Après, tout au long de mes études, je me suis concentré sur des thèmes géométriques et abstraits (qui constituent la base de certaines de mes créations de chaussures de cyclisme aujourd’hui), mais je n’ai pris l’art au sérieux que depuis 3 ans, depuis la création d’Artful Kicks.

Une question nous intrigue : Comment tu t’es décidé à faire des œuvres d’art sur des chaussures de vélo ?

Il y a un peu plus de 3 ans maintenant, j’ai été approché par un cycliste professionnel Ian Bibby (qui est chez Madison Genesis maintenant), et il voulait avoir ses chaussures peintes à la main. Je n’avais jamais pensé que ce type de travail pourrait être une option pour moi. Cependant, avec mon grand intérêt pour le sport et en tant que cycliste amateur, j’ai accepté et j’ai commencé à expérimenter les matériaux sur lesquels je pourrais travailler et aussi trouver l’équipement pour travailler (pinceaux peintures…). Les chaussures ont été portées par Ian dans différentes courses du circuit britannique. Elles ont fait le buzz et j’ai eu très vite beaucoup d’autres demandes (que ce soit de coureurs pro ou amateurs). C’est là que j’ai compris, qu’il y avait très certainement un marché pour cela et j’ai donc crée Artful Kicks ! Depuis, les cyclistes amateurs ou pros me contactent quotidiennement pour créer quelque chose d’unique et sur mesure, ça leur permettent de se distinguer dans le peloton professionnel et tout simplement d’avoir une chaussure unique.

Comment travailles-tu ?

Je prépare spécifiquement chaque chaussure avant le début des travaux, ce qui permet à la peinture d’adhérer encore plus à la surface. J’utilise une variété de peintures acryliques spécifiquement pour le cuir, le cuir synthétique, la maille et le tissu ; les seules zones de chaussures de cyclisme sur lesquelles je ne travaille pas sont celles en plastique solide, car elles ne sont pas très durables une fois personnalisées.

J’ajoute ensuite plusieurs couches de protection et d’imperméabilisation pour donner à la déco des chaussures, une longévité plus importante. Tout comme les chaussures d’usine, elles ne sont pas indestructibles, car les déchirures et les égratignures peuvent endommager l’œuvre, mais la peinture ne se décollera pas et ne sera pas tachée, même par mauvais temps…le fait de tenir dans le temps c’est ça aussi le concept.

Avec quelles marques de chaussures as-tu l’habitude de travailler ?

Je travaille le plus souvent avec des SIDI, GIRO, SHIMANO. Ces chaussures offrent une surface de travail large et elles sont soit fabriquées en cuir synthétique ou en cuir naturel, cela me permet de créer une vaste gamme de motifs. Certaines chaussures contiennent différentes sections et zones surélevées, ce qui signifie que la peinture est un peu plus difficile à appliquer. Cependant, avec l’expérience, j’ai adapté ma façon de peindre pour qu’il y ait un bon rendu une fois les illustrations apposées !

#5monuments by Culture Vélo

Un grand jeu concours #5monuments by Culture Vélo vous permettra ainsi de gagner ces modèles Collector en répondant à des questions qui porteront sur ces 5 courses mythiques.

Avant de jouer, petit rappel pour vous aider

#1 La Primavera

Milan San Remo ou «  la Primavera  » lance les hostilités le 23 mars. Avec ses 298 kilomètres, c’est la plus longue course professionnelle d’un jour dans le cyclisme moderne… Elle convient plutôt aux sprinteurs avec son parcours entre Milan et San Remo qui est relativement plat.

#2 Le Tour des Flandres

Le Tour des Flandres ou « De Ronde » (Le Tour en néerlandais) se déroule le premier dimanche d’avril. C’est l’une des plus grandes classiques pavées avec Paris-Roubaix. Pour sa 103e édition, le tracé du Tour des Flandres 2019 ne subira pas de grosses modifications et restera dans la même lignée que l’année précédente. Entre Anvers et Audenarde, 267 kilomètres seront à franchir dont dix-sept ascensions pour espérer s’imposer dans ce monument.

#3 Les Pavés du Nord

Le week-end qui suit le Tour des Flandres, on enchaîne avec la plus célèbre course cycliste internationale d’un jour, retransmise dans le monde entier : Paris-Roubaix ou « l’enfer du Nord ». Pour cette 117e édition de Reine des classiques, Paris-Roubaix s’élancera de Compiègne pour une distance de 257 kilomètres avec au total 54,5 kilomètres de secteurs pavés et notamment la célèbre traversée de la Trouée d’Arenberg.

#4 La Doyenne

On part en Belgique pour le week-end du 28 avril pour celle que l’on surnomme la «  Doyenne ». Avec son parcours accidenté de 256 kilomètres, c’est l’une des classiques les plus exigeantes et prestigieuses. Les femmes seront aussi à l’honneur avec pour la 3éme fois avec un parcours de 138,5 kilomètres.

#5 Le Tour de Lombardie

Et enfin, le dernier monument de la saison : Le Tour de Lombardie. Disputé à l’automne, on lui donne le surnom de Classiques des feuilles morte. Au programme, 241 kilomètres entre lacs et montagnes.

Rendez-vous mardi 19 mars à 19 h pour tenter de remporter votre paire de chaussures Milan San Remo !

Trouver un magasin

Avec 71 magasins, il y a nécessairement un Culture Vélo près de chez vous :

ou

Pour ne plus rien râter de notre actualite

Inscription Newsletter