MB RACE 2022 : préparation du matériel

MB RACE 2022 : préparation du matériel

On vous accompagne dans votre préparation à la MB Race, la course de VTT la plus difficile au monde ! Parce que si pour aller au bout des 140 km, le physique est très important, avoir un matériel fiable et adapté l’est tout autant !

On vous dit tout…

Quel braquet choisir pour la MB Race ?

La MB Ultra Somfy, c’est 7000 m de D+. Sur les 140 km, vous aurez à affronter de longues montées parfois très raides mais aussi des descentes dans lesquelles vous pourrez grapiller de précieuses secondes. Il faut donc bien choisir son braquet !

Nous vous recommandons donc de ne pas voir trop grand au niveau du braquet car il faut pouvoir l’emmener sur 140 km ! Un braquet plus petit ne vous embêtera jamais et vous permettra de bien faire tourner vos jambes quel que soit le terrain alors qu’un braquet trop grand vous posera quelques problèmes sur la durée...

Nous préconisons donc plutôt un plateau en 28 ou 30 dents. Ayez bien à l’esprit qu’un 32 ou 34 dents sera très difficile à amener sur une si longue distance avec autant de dénivelé, surtout en fin de course !

Shimano, un allié fiable et de qualité en toutes circonstances !

Découvrez les technologies de Shimano ! La fiabilité de votre transmission et de vos freins est indispensable sur une épreuve comme la MB Race ! Conçues et améliorées à travers plus de quatre décennies d’innovation, les technologies de Shimano spécialement imaginées pour le VTT vous permettront de rouler plus silencieusement, plus rapidement, avec plus de souplesse et en toute de sécurité.

HYPERGLIDE+ POUR DES CHANGEMENTS DE VITESSES RAPIDES ET FLUIDES

La technologie HYPERGLIDE+ de SHIMANO révolutionne les performances des changements de vitesses, avec les passages les plus doux et les plus précis au monde dans toutes les conditions de pratique. De série sur toutes les transmissions Shimano 12 vitesses, l’HYPERGLIDE+ transforme la façon dont vous roulez en favorisant des changements de vitesses instantanés sans que vous ayez besoin de réduire la pression sur les pédales. Avec des changements de vitesses fluides, vous découvrez un pédalage plus souple et gagnez en confiance, ce qui vous permet de penser en priorité à ce qui se passe sous vos roues.

Ainsi, changez de vitesse rapidement et en toute confiance dans n’importe quelle situation, sur n’importe quel terrain et le tout sans que vous n’ayez besoin de relâcher la pression sur les pédales ou de faire des à-coups au pédalage. La technologie HYPERGLIDE+ peut donc se résumer à des changements de vitesses rapides et précis pour des performances maximales.

LINKGLIDE - SOUPLESSE, SOLIDITÉ, DURABILITÉ

La technologie de transmission LINKGLIDE est caractérisée par des dents de cassette au profil unique, pour des changements de vitesses souples et fluides et plus de confort en roulant. Les profils de dents ont été optimisés et adaptés au profil de la chaîne pour réduire les à-coups lors des changements de vitesses.

La durée de vie a été considérablement améliorée grâce à une épaisseur augmentée à la base des dents de la cassette LINKGLIDE, de manière à diminuer l’usure à court terme, susceptible de provoquer une perte de performance et des sauts de chaîne.

Que vous rouliez quotidiennement ou que vous vous lanciez dans une aventure en tout-terrain, le LINKGLIDE offre d’excellentes performances de changements de vitesses ainsi que la tranquillité d’esprit nécessaire pour vous permettre de vous concentrer uniquement sur votre plaisir durant vos sorties.

Et au niveau du freinage ?

Shimano a développé ICE TECHNOLOGIES. Cette technologie se retrouve dans tout le système de freinage pour éviter une surchauffe des freins et conserver une sensation de maîtrise constante. Une âme en aluminium prise en sandwich par de l’acier inoxydable aide à la dissipation de la chaleur dans les disques, tout comme la conception à ailettes des plaquettes de freins.

Ces améliorations combinées entraînent une réduction de température de 150°C par rapport à un système ordinaire qui ne bénéficie pas d’ICE TECHNOLOGIES. Vous obtenez moins de perte de freinage, une usure réduite, une puissance maintenue et un contrôle absolu.

Et pour les pneus et les roues, on fait quoi ?

On nous pose souvent la question de savoir quels pneus choisir ? Au fil des années et avec l’expérience du terrain, nous vous conseillons de choisir un pneu assez cranté à l’avant et un train roulant à l’arrière. Il ne faut surtout pas avoir peur d’opter pour des pneus larges, et donc une jante plus large, en évitant le surgonflage afin de gagner en confort.

Le choix de DT Swiss pour les roues : les XRC1200 !

C’est un modèle haut de gamme donc ce qui se fait de plus léger, un détail non négligeable lorsque qu’on part pour autant de kilomètres. La jante carbone, légère et solide, a une largeur de 30 mm ce qui permet d’avoir un plus gros volume d’air dans le pneu et permet de rouler avec des pneus de 2,4 proche de 1 bar de pression pour un grip maximum.

Les roulements céramiques permettent de ne pas perdre 1 watt d’énergie et vous allez en avoir besoin ! La fiabilité est le maitre mot de DT Swiss grâce à un montage de qualité, ses écrous de rayons Prolock et son système de roue libre Ratchet amélioré et allégé ! On vous promet que vos roues ne bougeront pas dans le temps !

Être paré à toutes les éventualités avec Zéfal

Si votre vélo et ses composants doivent être fiables, il ne faut pas négliger le petit matériel qui pourrait vous sauver de quelques pépins et vous apporter plus de confort.

Savoir quel matériel de réparation amener pendant la course est toujours un casse-tête. Certains partiront avec « la totale » et d’autres seront plus minimalistes… Il existe un juste milieu pour pouvoir être paré aux problèmes « classiques » : multitool, dérive chaine, chambres à air, maillon rapide, mèches pour réparer les crevaisons…

Parce que oui, malheureusement, sur terrain accidenté, la crevaison est vite arrivée ! Le nécessaire de réparation en cas de crevaison doit être pris en compte obligatoirement dans votre liste d’équipements pour la MB Race. Si vous êtes monté en Tubeless, le Z Bar Plug (kit de réparation tubeless intégré dans le cintre) est votre meilleur allié. Rapide d’accès, il vous permettra de combler l’abcès en un rien de temps. Pour réajuster la pression de votre pneumatique, deux choix s’offrent à vous : une mini-pompe vtt ou les cartouches de CO2.

Le gain de temps est indéniable avec la cartouche de CO2. Nous vous conseillons un gonfleur C02 avec un système de régulation d’air comme l’EZ Big Shot pour contrôler la pression. Vous pourrez réutiliser la cartouche en cas de crevaison lente. Pensez également à prendre quelques morceaux de pneus découpés ! Ils vous permettront de réparer d’éventuelles déchirures dans votre pneu et d’éviter de créer une hernie dans votre chambre à air !

Dans tous les cas, pour éviter une crevaison, restez lucide et ayez un pilotage propre en descente qui vous permettra d’éviter la casse !

Reste maintenant plus qu’à à transporter tout cela sur votre vélo ! Plusieurs options s’offrent à vous. L’utilisation d’un porte-bidon avec double support d’accessoires vous permettra de transporter, directement sur votre vélo, votre gonfleur CO2 ou (et) votre mini-pompe. La traditionnelle sacoche de selle vous aidera à transporter tout votre nécessaire en cas de problème mécanique. Cependant, une sangle universelle pour chambre à air, vous offrira la possibilité de transporter chambre à air et démonte-pneu où vous le souhaitez sur votre vélo. Sinon, pourquoi pas le traditionnel sac à dos !

Votre transmission sera mise à rude épreuve sur une épreuve comme la MB Race et nous vous conseillons donc de partir avec une petite burette de 10ml de lubrifiants en cas de conditions météorologiques difficiles. Toujours en cas de mauvais temps, un garde-boue avant discret et léger comme le Deflector Lite Front protégera les plongeurs de votre fourche ainsi que votre vélo des projections.

Le choix de la combinaison bidon – porte-bidon réclame une certaine réflexion. Suivant le temps que vous passerez sur votre vélo entre les ravitaillements, la chaleur et l’espace disponible sur votre cadre, vous opterez pour une capacité et un type de bidons différents. Si votre cadre vous le permet, n’hésitez pas à prendre des bidons de 800 ml voir 975 ml pour vous assurer une quantité d’eau suffisante entre chaque ravito. Pour faciliter l’accès à votre bidon, le porte-bidons à introduction latéral est une bonne solution sur les cadres disposant d’un faible espace.

Enfin, si la chaleur est très importante le jour de l’épreuve, le bidon isotherme Arctica Pro sera votre meilleur allié ! Sa capacité à maintenir à bonne température votre boisson, pendant près de 2h30, sera un plus non-négligeable pour éviter le coup de chaud.

Soleil et frottements, ne pas se laisser piéger !

Parce qu’il n’y pas que le matériel qui va être mis à rude épreuve pendant la course… Votre corps le sera aussi et, après des mois d’entraînements, vous avez surement tous en tête un seul objectif : devenir Finisher ! Ce qui fera la différence, ce n’est pas seulement votre vélo ou votre matériel mais VOUS. Et quand nous parlons de vous, nous parlons de votre mental pour tenir pendant tout le parcours. Imaginez les efforts de longs mois d’entraînement qui s’effondrent pour des petits détails…

Pour éviter cela, nous allons vous révéler ces 2 ennemis redoutables, mais pourtant souvent oubliés…

Le premier, il s’agit des coups de soleils. On a souvent tendance à les négliger. On s’en souvient quand il est trop tard car avec des coups de soleil attrapés lors de l’effort peuvent se payer à prix cher. Ça pique, ça gratte, ça fatigue, donc ça déconcentre et ça empêche d’être focus sur sa course.

Alors que faire ?

Choisissez bien votre crème solaire et prenez un petit tube avec vous

C’est pour cela qu’il vous faut une crème qui :

  • vous protège malgré la transpiration,
  • ne coule pas dans les yeux,
  • n’a pas besoin d’être appliquée souvent, ce qui permet de pas s’arrêter et perdre le rythme.

Et la deuxième mauvaise surprise ?

Ce sont les irritations  : fessiers, parties intimes, cuisses, tétons... C’est peut-être elles qui vous achèveront sur les derniers kilomètres et vous feront abandonner. Suite aux retours des coureurs des sur les précédentes éditions, Tingerlaat a conçu une crème pour dire adieux aux irritations de façon définitive !

Elle prévient, cicatrise et atténue la douleur. Pas de peaux grasses ou collantes, et, surtout, elle reste efficace face à la transpiration. Parfait pour empêcher les frottements qui peuvent vous déconcentrer de votre unique objectif : finir la course !

Le check up du vélo avant le Jour J, une étape nécessaire !

Pour finir, une révision complète du vélo est nécessaire pour affronter ce type de course. Vous allez donner le meilleur de vous-même, le matériel va être mis à rude épreuve sur toute une journée et parfois dans des conditions difficiles.

Un check up de 10 minutes permet déjà d’établir un diagnostic rapide :

  • Inspecter le cadre en détails pour vérifier son état et s’il présente des coups ou fissures qui pourraient être fatales le jour J.
  • Vérifier s’il y a du jeu dans les articulations en faisant fonctionner la suspension arrière et en posant le doigt sur chacune d’elles.
  • La direction doit être fluide et sans jeu (freiner et faire avancer le vélo pour vérifier).
  • Vérifier toutes les vis en respectant les couples de serrage inscrits (à la clef dynamométrique).
  • Les roues, jeu dans les moyeux (prendre la roue à la main et bouger latéralement), voile, toucher chaque rayon pour s’assurer qu’aucun n’est cassé, et s’il y en a qui ne seraient pas tendus correctement.
  • Vérifier l’usure de la transmission, chaîne (gabarit d’usure), câblerie (fluide ou grippée), réglage du/des dérailleurs, alignement de la patte.
  • Vérifier l’usure des plaquettes de freins et le toucher du levier. Un système mal purgé peut être une catastrophe dans l’avancement de la journée, avec l’usure des plaquettes dans les belles et longues descentes. Partir avec des plaquettes presque neuves et rodées.

Si vous ne vous sentez pas de le faire, confiez cette opération à votre revendeur. Ne vous lancez pas avec un vélo non vérifié afin d’éviter la casse. Mais pas d’inquiétude : en cas de casse pendant la course, Shimano sera présent sur le parcours pour vous assister ! 4 points d’assistance seront mis en place à La Giettaz (km 22,5), Praz sur Arly (km 42), Megève (km 70) et Combloux (km 100).

Maintenant que vous êtes au top niveau matériel et équipements, on vous donne rendez-vous sur la ligne de départ pour affronter le parcours de la MB Ultra Somfy ! D’ici là, restez connectés puisqu’on vous en dira plus sur ce fameux parcours très prochainement !

Trouver un magasin

Avec 74 magasins, il y a nécessairement un Culture Vélo près de chez vous :

ou