Mobilité : 2019, l’année 1 du Plan vélo !

Aujourd’hui, la part du vélo dans nos trajets quotidiens ne représente que 3%. La France s’est fixé l’objectif ambitieux de tripler la part du vélo dans la mobilité d’ici 2024 et a adopté un Plan national pour y parvenir depuis Septembre 2018.

Petit rappel des grandes mesures adoptés :

1. Le forfait mobilité durable remplace l’IKV

L’Indemnité Kilométrique à Vélo (IKV), ça vous parle ? Avant le plan vélo, le principe était clair, mais pas forcément simple : il s’agissait d’une aide, non obligatoire, de 0.25 € / km parcouru par les salariés pour se rendre sur leur lieu de travail dans la limite de 200 € / an. Plutôt compliqué à mettre en oeuvre puisqu’il fallait effectuer le décompte de chaque trajet domicile-travail et surtout que l’entreprise accepte le remboursement.

Le forfait mobilité durable est censé simplifier cela. L’enveloppe est portée à 400 € / an maximum en franchise d’impôt et de cotisations sociales. Dans le public, elle restera à 200 €. L’avantage étant qu’il n’y a plus de déclaration de chaque kilomètre parcouru pour toucher cette aide : vous venez à vélo ou pas, c’est aussi simple que cela.

La plupart des associations, dont la FUB, déplorent que cette aide ne soit toujours pas obligatoire et pas cumulable avec d’autres moyens de transport. Il faudra donc choisir entre les 50 % remboursé sur votre carte de bus ou l’enveloppe du forfait mobilité durable.

2. La sécurité à vélo Le plan vélo du gouvernement prévoit la systématisation, en ville, des sas vélos. Vous savez, ce sont ces espaces réservés aux vélos, juste devant les feux tricolores.

Le double sens cyclable sera étendu à toutes les rues à 50 km/h en agglomération (sauf bien sûr en cas de dangers avéré). Cette mesure est actuellement en vigueur dans les zones 30.

3. Éviter le vol de vélo Plus de 300 000 vélos sont volés chaque année en France. Forcément, c’est un frein à la pratique ! Pour éviter cela, le gouvernement a mis en place le marquage obligatoire des vélos.

Processus de marquage à l’achat : comment ça marche ?

- Le client choisit son vélo.
- Le vendeur le marque avec numéro unique et un procédé agrée.
- Le vendeur inscrit dans la base agrée de son choix le numéro du vélo, le nom du propriétaire.
- Le vendeur transmet au client la facture, le numéro du vélo et un code d’inscription à la base.
- Le propriétaire du vélo complète et finalise son inscription avec le code d’inscription.
- Le plan vélo prévoit aussi un plan d’action de lutte contre le vol de vélo.

Pour lutter contre le vol de vélo, le gouvernement va également demander à la SNCF de construire des places de stationnement sécurisées devant les gares. À partir de 2019 il sera imposé un certain pourcentage de place sécurisée de vélo pour la construction d’immeuble, de bureaux, etc.

4. A l’école : apprendre à faire du vélo avant le collège

Le plan prévoit la généralisation, à horizon 2022, du dispositif "Savoir rouler", dans les écoles primaires de l’Éducation nationale. L’objectif est que chaque enfant sache pédaler et connaisse les règles élémentaires du Code de la route à son entrée au collège. Le gouvernement propose également le déploiement de plans de "mobilité scolaire" pour sécuriser les trajets des élèves entre leur domicile et leur établissement scolaire, notamment lorsqu’ils sont faits à vélo.

Trouver un magasin

Avec 73 magasins, il y a nécessairement un Culture Vélo près de chez vous :

ou

Pour ne plus rien râter de notre actualite

Inscription Newsletter