Notre test du Trek Domane SLR

C’est la nouveauté route dans la gamme Trek 2020, le Domane fait peau neuve et change tout.

Le Trek Domane se veut être le maillon manquant dans la gamme Trek, entre l’ultra sportif-aéro le Madone et le tonique Emonda.
Le Trek Domane, c’est l’arme absolue si vous voulez batailler contre les défauts de la route, et que vous voulez adopter un vélo confort.
Culture Vélo a eu la chance de pouvoir tester ce nouveau Trek Domane 2020, on vous dit tout ici.

TREK DOMANE 2020 : Présentation

On avait tout dit sur la gamme Trek DOMANE 2020, ses spécificités et nouveautés… Maintenant que nous l’avons devant les yeux qu’en est-il ?

Premier point, et ce n’est pas pour nous déplaire, le Trek Domane 2020 reprend les lignes du sublimissime MADONE.

Donc au niveau du design, c’est un grand bon en avant. En effet, la gamme confort avait cette image d’un vélo certes efficace mais pas vraiment racé…Douille de direction très haute, tube court, et bases longues, il se distinguait dans un peloton par son côté inesthétique…
Là c’est l’inverse, le nouveau design du Trek Domane met une claque a beaucoup de vélos, c’est clairement une réussite et il est indéniablement l’un des plus beaux vélos confort du marché.

Le Madone est une merveille, le Domane l’est tout autant.

On apprécie, la finition, le côté racé et sportif de l’ensemble et on aime aussi quelques petites surprises, notamment cet insert dans le tube transversal (qui vous permettra de mettre votre nécessaire de réparation)…
Plus besoin de surcharger votre maillot, ou la sacoche de selle.

Pour les technologies embarquées, l’Isospeed est toujours en place, avec un système à l’avant identique, par contre à l’arrière gros changement par rapport au précèdent. Il s’inspire de ce qu’il se fait sur le Madone, le système réglable se retrouve sur le tube horizontal (il faudra par contre toujours une clé Allen pour régler) mais sur le papier la filtration est soit disant améliorée ( +27%).

Pour le reste, le gros changement c’est le passage aux disques. En effet, la gamme est en full disques maintenant…les puristes crieront à l’hérésie, mais sur le segment confort, la question du disque ou pas ne se pose même pas.

Le freinage à disque est certes plus lourd, plus cher, demande un entretien plus régulier, mais il rassure dans beaucoup de situations, ça freine mieux et dans toutes circonstances…

Alors pour le confort mental, le disque est la solution.

Enfin et pour finir sur les nouveautés, c’est la possibilité de monter des pneumatiques larges (jusqu’à 38mm, c’est énorme, ça vous en fait un petit gravel sympa, si vous optez pour les garde-boues, il faudra vous limiter au 35mm)

Le Trek Domane 2020 : le test

Ça y est nous y sommes, nous roulons sur le tout dernier Domane, nous avons une chance ultime de rouler sur la version premium (Montage Sram Red AXS, Roues Bontrager…, et couleurs Project One icon).
Un très beau vélo certes, mais ce que nous avons voulu analyser c’est le comportement du châssis.

On a voulu diversifier les parcours pour ce test, de la route, un peu de cols, des chemins de montagne aussi…afin de pousser un peu le Domane dans ses retranchements.
On le voit clairement, ce vélo n’est pas un pur-sang, n’attendez pas de ce vélo un monstre de nervosité, non le vélo est clairement un vélo qui va vous amener au train, c’est assez criant sur les relances, notamment l’Iso Speed sur l’avant joue vraiment son rôle.

La promesse de confort est là, vraiment c’est un bon en avant par rapport à la génération précédente… C’est indéniable.

Dans les descentes, le vélo est sur un rail. C’est agréable de se sentir en sécurité, et alors avec ce freinage Sram, c’est une merveille.

Dans les différents cols que nous avons pu faire, là encore c’est marquant, si vous avez l’habitude de monter en alternant danseuse-position assise- danseuse, ce vélo va vous laisser un peu sur votre faim. Le vélo ne jaillit pas vraiment, il reste en ligne. En revanche, assis on trouve rapidement son tempo et surtout il est tolérant, si vous baissez en intensité, il ne vous le fera pas sentir.

C’est un bon point, sauf là encore si vous voulez un vélo tonique.

C’est le même constat sur les sorties "classiques", c’est un vélo qui absorbe très bien, un des meilleurs de sa catégorie, mais si vous voulez changer de rythme dans une difficulté, là il ne répond pas vivement. Il faut adapter un style particulier, il faut passer assis et en force, l’explosivité ce n’est pas pour lui.

Le Trek Domane c’est pour quel(le)s cyclistes ?

Comme nous le disions précédemment, c’est un vélo typé confort, donc si vous êtes un pur compétiteur ce vélo n’est pas du tout pour vous.
Il manquera de vivacité, et son poids ne sera pas le meilleur allié. Pour un compétiteur, le seul moment où vous allez pouvoir vous y retrouver c’est sur une course de pavés ou sur sentiers (type Paris-Roubaix Challenge, Tour des Flandres ou Strade Bianche Gran Fondo). Pour le reste le vélo n’est pas vraiment adapté à une pratique intensive…Chez Trek, pour cela c’est un Madone ou un Emonda qu’il vous faudra.


Par contre, si vous êtes cyclosportif ou tout simplement que vous voulez rouler en mode confort, et ne pas sentir les défauts de la route, c’est un vélo parfait.
L’absorption est top, après pour être honnête vous dire qu’il y a 27% de plus par rapport à la génération précédente, nous ne pouvons pas le garantir, cependant dire qu’il a gagné en confort… oui, là c’est une certitude. Nous aurions aimé un système de réglage « changeable » en roulant, mais ce n’est pas possible, c’est une petite déception.
Le poids, n’est pas son point fort, dans cette configuration ultime il pèse 8,4kg dans la version testée avec fibre SLR, alors vous dire qu’on ne le sent pas ce n’est pas vrai.

Par contre, le poids doit-il être le critère de choix numéro 1 sur ce vélo ? Non pas vraiment, c’est un vélo confort avant tout, il doit donc être tolérant et filtrant.
Pour le reste, nous avons adoré le design et ce côté confort ultra-affirmé.

La gamme Trek est vraiment bien conçue, ils ont comme nous le disions un chasseurs de watts (Madone), le light explosif (Emonda), là ils ont un vélo top confort. Vraiment chapeau, une gamme cohérente et qui cerne bien les besoins de tous les cyclistes.
Après point positif et pas des moindres, le vélo est multi-tâches. En effet, ce Domane pourra aussi passer les chemins en mode GRAVEL, car en 38 ou 35mm, vous allez pouvoir passer dans pas mal d’endroits. Donc si vous optez sur ce vélo, pensez éventuellement à une seconde paire de roues avec des pneus plus larges…Un double vélo…pas mal non ?

LE BILAN DU TREK DOMANE 2020

  • 1 il a une gueule d’enfer
  • 2 il est ultra confortable
  • 3 il est polyvalent et s’adaptera à votre forme
  • 4 il est configruable via le project one
  • 5 il manque de nervosité si vous êtes du genre explosif
  • 6 il est un peu lourd
  • 7 Il peut se muer en mini gravel

    Notre coup de cœur, dans la gamme c’est lui : le
    Trek Domane SL6
  • Groupe Shimano Ultegra
  • Cadre Trek SL
  • Roues Bontrager, c’est un bon compromis pour avoir un très bon vélo pour un prix raisonnable dans son segment.

Et si éventuellement vous voulez en faire un vélo route-gravel, nous vous conseillons, le Trek Domane SL5.

On passe sur du 105, avec des roues un peu plus lourdes, mais le budget étant inférieur cela vous permettra, peut-être d’avoir une deuxième paire de roues et donc de rouler dans plus d’endroits…

Une chose est sûre c’est une belle nouveauté qui donne un coup de boost dans le segment confort et rien pour ça…nous on aime.

Trouver un magasin

Avec 73 magasins, il y a nécessairement un Culture Vélo près de chez vous :

ou

Pour ne plus rien râter de notre actualité

Inscription Newsletter