Nouveau Vtt Electrique : BMC TRAILFOX AMP

C’était en septembre dernier, BMC dévoilait son premier vtt électrique....et pour l’occasion avait crée le buzz. Une merveille...

Aujourd’hui, le BMC Trailfox AMP sort dans sa version définitive et on se réjouit de voir qu’il est très proche du concept bike ! Sur le papier tout est alléchant...cadre en carbone, tout nouveau moteur Shimano, batterie ultra intégrée et géométrie sportive....un beau programme non ?

Culture Vélo vous en dit plus sur cette nouvelle merveille by BMC.

  • Une merveille d’intégration

Une batterie et une motorisation intégrées ainsi qu’un passage des câbles en interne offrent un look épuré au vélo tout en le protégeant de la poussière et autres projections du sol.

  • Un cadre carbone pour la rigidité

Du carbone pour la rigidité certes mais aussi du carbone pour répondre aux contraintes techniques de conception et d’intégration de la batterie. Afin de la placer au plus bas, l’intégrer au mieux et bénéficier de la meilleure rigidité torsionnelle possible, le choix du carbone s’est vite imposé pour réaliser le triangle avant (le triangle arrière reste, lui, en aluminium).

  • Une Géométrie typée et engagée

Avec le TrailFox enduro comme référence, son petit frère électrique adopte lui aussi une géométrie assez typée. Le Débattement est de 150mm à l’avant et à l’arrière, la direction adopte un angle de 66° (fourche en offset 51mm). Le reach ( la distance en longueur entre le centre du boitier de pédalier et le dessus de la colonne de direction) est long avec 445mm en taille M (3 tailles au programme). Les bases font 445mm de long, soit la même chose que sur les vélos sans assistance de la marque. Quant à l’angle de selle, il est de 74,5°, soit assez redressé. Un vélo donc sportif sur le papier.

  • Poids, prix et équipement des 3 versions

Pour la gamme 2018, BMC a prévu trois niveaux de gamme. Tous avec le même cadre carbone et la même batterie. Les deux modèles les plus haut de gamme intègrent une transmission Shimano Di2.

Pourquoi du Di2 ? c’est le chef produit Antoine Lyard qui nous en dit plus “Nous pensons que c’est vraiment pertinent sur un ebike, car non seulement on peut utiliser la même batterie, la même unité de commande et la même application de gestion (e-Tubes Project) que le moteur Shimano (le petit écran situé sur le poste de pilotage), mais en plus, la force du dérailleur électrique permet d’assurer des changements de vitesses rapides et précis malgré la forte charge occasionnée par le moteur”

Pour le reste, la marque comme a son habitude a choisi le must dans la matière. Et surtout des composants pensé pour l’electrique...en commencant par DT SWISS et ses roues E-Hybrid. Au niveau de la monte pneumatiques, là encore le top du MAXXIS, Rekon + à l’arrèrre et Un High Roller devant ( plus cramponné). Au niveau de la fourche,on retrouve encore une fois la célèbre FOX 36 . . Quant aux freins, il s’agit soit des Shimano Saint sur le haut de gamme ou des Magura MT7 ou MT5 sur les autres modèles.

La commercialisation est prévue à partir du mois de juillet 2017. Les tarifs vont de 6999€ pour le BMC Trailfox AMP Two en XT mécanique, à 8999€ pour le One en XT Di2 et 11999€ pour le LTD

  • BMC TRAILFOX AMP TWO XT MECANIQUE
  • BMC TRAILFOX AMP ONE XT DI2

  • BMC TRAILFOX AMP LTD XTE DI2

. Le LTD arrivera dans vos magasins Culture Vélo en juillet, alors que les deux autres modèles seront là en octobre.

Trouver un magasin

Avec 73 magasins, il y a nécessairement un Culture Vélo près de chez vous :

ou

Pour ne plus rien râter de notre actualite

Inscription Newsletter