Sursaut d’orgueil en PACA

Sursaut d’orgueil en PACA

Engagés ce week-end sur le Tour Région Sud PACA, les bleus avaient à cœur de se reprendre après un échec à la Gipuzkoa Klasika en UCI. Avec 4 étapes en 2 jours, des contre-la-montres individuels le matin puis des étapes en ligne l’après-midi, un plateau relevé avec la présence du champion de France Romain Grégoire et de nombreuses équipes étrangères, la tâche s’annonçait difficile et il fallait oser pour bousculer une hiérarchie pré-établie.

Composition de l’équipe : Kenny Carty, Nicolas Muraro, Tino Ourliac, Tom Tassaro, Antoine Trémoulet

Samedi : Tino Ourliac, le petit lutin éclaircit le Champsaur

C’était le rendez-vous habituel dans le Champsaur : un chrono matinal entre Pont du Fossé et le village d’Orcières tout en montée sur 9km suivi d’une étape en ligne de 91km en circuit autour de Saint-Bonnet en Champsaur. Sur la cronoscalata, Tino Ourliac finissait le chrono en 17’42, à la 12e position et à 1’49 du meilleur temps, celui du français Romain Grégoire déjà tenant du titre de ce chrono.

L’après-midi, l’orage guettait au départ de la course en ligne. A la fin du premier tour et au début du 2e, l’équipe se montrait à l’offensive avec Tom Tassaro dans une échappée de 4 coureurs comptant jusqu’à 55’’ d’avance sur le peloton. Repris à la fin du 2e tour, Tom Tassaro aidait Tino Ourliac à se replacer dans un peloton où Romain Grégoire venait d’attaquer et partait pour un raid solitaire d’une quarantaine de kilomètres. Tino Ourliac était le seul bleu à pouvoir s’accrocher dans le groupe à la poursuite du champion de France. Après des attaques successives des coureurs de l’équipe Ballerini – réserve de l’équipe continentale pro italienne Vini Zabu – Tino Ourliac se retrouvait isolé dans le dernier tour, sous l’orage et passait la ligne en 13e position. Après s’être échappé et avoir travaillé pour son leader, Tom Tassaro, transi de froid, posait pied à terre à quelques kilomètres de la ligne. Antoine Trémoulet terminait 23e de cette étape dantesque.

Dimanche : à l’avant toute !

2h30 de transfert le soir et un jour plus tard, Malemort du Comtat et le Vaucluse accueillaient les 2 dernières étapes du Tour Région Sud PACA. Sous la pluie, avec moins de dénivelé, le chrono matinal de 8,7km était néanmoins très dangereux dans sa partie finale avec des virages compliqués à négocier en descente puis un dernier virage au pied d’une côte sur un zebra au sol. Spécialiste de cyclo-cross, Tino Ourliac a pris tous les risques pour bien négocier cette partie finale et rentrait dans le top 10 de l’étape (8e). Un nouveau chrono remporté par Romain Grégoire. Dans son ensemble, toute l’équipe réalisait de bons temps : Nicolas Muraro terminait 14e, gêné par une voiture dans le final, Tom Tassaro 21e, Antoine Trémoulet 23e et Kenny Carty 36e. L’après-midi le soleil faisait son retour pour une étape de 89km sur 5 tours avec une grosse côte dans la dernière moitié du parcours. Avec 3 coureurs de l’équipe dans une échappée de 18 coureurs, cette ultime étape s’annonçait sous les meilleurs hospices. Kenny Carty abattait un travail monstrueux dans les 2 premiers tours devant pour Tom Tassaro et Nicolas Muraro. Rejoints dans le 3e tour par le champion de France Romain Grégoire et le champion de Slovaquie Martin Svrcek, ils résistaient bien au rythme impulsé et gardaient la tête. Dans le 4e tour, le Slovaque s’en allait dans l’unique côte du parcours, tandis qu’un groupe de 8 coureurs avec Tom Tassaro et Nicolas Muraro avait distancé le champion de France. Dans le dernier tour, Martin Svrcek était irrattrapable devant, Romain Grégoire lui avait fait son retour et attaquait pour aller chercher la 2e place. Le petit groupe revenait dans Malemort du Comtat pour se disputer la 3e place sur le podium au sprint. Enfermé, Tom Tassaro ne pouvait faire mieux qu’une 5e place. Dans son sillage, Nicolas Muraro obtenait la 9e place. Auteur d’un formidable travail pendant toute la course, Kenny Carty terminait 25e. Après être parti en poursuite de l’échappée, Antoine Trémoulet venait franchir la ligne en 31e position. Pour Tino Ourliac, si la journée avait bien débuté avec un top 10 sur le chrono, les jambes n’ont tout simplement pas répondu à partir du 3e tour et il devait abandonner au tour au suivant.

Victor Jean, nouveau champion d’Occitanie du chrono

Pendant ce temps avaient lieu les championnats d’Occitanie du contre-la-montre à Trie-sur-Baïse (65). Déjà vainqueur en J1 de la course en ligne, Victor Jean a complété sa collection et a décroché le titre régional sur le parcours de 16km tracé autour de la capitale du cri du cochon à près de 45km/h de moyenne. Aussi engagé, Lucas Villeronce termine 4e de l’exercice à une poignée de secondes du podium. Maxime Colin termine 11e et Axel Villeronce 18e.

Lucas Villeronce victorieux à Cahors

Le lendemain de l’épreuve chronométrée, Lucas Villeronce était engagé au Grand Prix de Cahors (2.3.J). Tracé dans la ville, le circuit était rapide et propice aux sprinteurs comme l’étaient les circuits des premières manches de la Coupe Catalane. Bien emmené par son petit frère Axel, Lucas allait signer sa 3e victoire au sprint de la saison dans la préfecture du Lot.

Trouver un magasin

Avec 72 magasins, il y a nécessairement un Culture Vélo près de chez vous :

ou