Test Orbea Orca M20 i

Avant toute chose, on ne présente plus la marque Orbea : c’est un fabricant de vélo depuis les années 30. L’entreprise fut fondée en 1840 d’abord comme fabricant de pistolets, et aujourd’hui c’est une société inscrite au Registre Central du gouvernement basque espagnol et ayant son siège social à Mallabia en Espagne. Orbea fait partie de la Corporation Mandragon Orbea fut le partenaire de grands champion comme Julien Absalon en VTT et d’équipes professionnelles sur route : Team Euskadi, Team Cofidis et maintenant partenaire officiel de l’équipe Vital Concept. Voici pour l’historique. Nous allons maintenant nous recentrer sur le test de notre Orbea Orca M20I finition bleu gris équipé du groupe Shimano Ultégra Di2. il s’agit d’un vélo classé cyclosport au sein de la gamme très élargie que la société espagnole peut proposer au sein de son catalogue.

La présentation du vélo Orbea Orca M20 i :

Nous voici devant une machine aux standards actuels : le cadre est sloping avec un triangle arrière raccourci afin que la roue arrière soit la plus proche possible du tube de selle pour rendre le vélo dynamique dans les relances. En ce qui concerne l’avant le poste de pilotage est rehaussé avec une douille de direction légèrement plus haute qu’un vélo dédié à la compétition, afin de privilégier le confort sans pour autant être trop droit.

Le cadre est en carbone finition OME ce qui signifie Orbea Monocoque Evolution. C’est la première finition carbone d’Orbea qui en compte trois (OME, OMP, OMR). La fabrication allie la fibre carbone standard et une construction de moulage avec une vessie grâce à laquelle on obtient un niveau de bulles entre les couches de carbone inférieur à celui qui est obtenu dans l’industrie aéronautique. Ceci permet d’aboutir à un équilibre parfait entre la performance, la durabilité et la valeur ajoutée dans le temps. Il faut 2 heures aux équipes d’Orbea pour le pré moulage avant moulage pour positionner 160 à 170 pièces de carbone pré-imprégnées pour fabriquer ce très beau cadre. L’esthétique reste très proche des marques concurrentes, les câbleries sont intégrées afin de laisser la part belle aux courbes du cadre. La fourche est toute en carbone de profil droit pour une direction très précise et une très bonne rigidité grâce à l’utilisation d’un pivot « tapered » conique au standard 1-1/8 - 1.5. Le vélo est équipé d’un groupe Shinano ultégra dernière génération R8000 Di2 dont la fiabilité n’est plus à remettre en cause. A la fois précis et fiable et rigide dans le temps. Pour finir la présentation, une paire de roues Mavic Aksium pour leur fiabilité.

L’essai terrain : Orbea Orca M20 i.

Les premiers tours de roue nous mettent rapidement en confiance, on trouve assez vite nos repères. Le poste de pilotage rehaussé permet de trouver une position idéale pour trouver le meilleur compromis entre le confort et la sportivité. Cette sensation est renforcée par l’utilisation d’un cintre compact dont le drop raccourci permet de passer de la position haut du cintre au creux du cintre sans tensions lombaires, sans tensions aux cervicales. Le comportement routier est plutôt bon, l’avant du vélo reste rigide avec un tube diagonal oversize et la fourche droite. Les trajectoires en descente sont sécurisantes et tirées au cordeau. Le vélo est facile à mettre sur l’angle.

La fabrication monocoque en fibre de carbone OME, permet un bon dynamisme du vélo sans être celui de la fibre OMR mais le vélo reste exploitable pour tout type de pratiquants. En effet, le cyclosportif qui recherche un vélo capable de l’amener sur tout type de terrain (plat, vallonné, montagne) dans un très excellent confort sera ravi. La jonction des haubans avec le tube supérieur joue un rôle important dans cette filtration des imperfections de la route. Ce confort est amplifié par le choix d’une tige de selle en 27.2mm de diamètre favorisant la flexibilité de l’assise afin de dissiper les irrégularités de la route.

Le pratiquant plus sportif trouvera un très bon compromis avec un avant stable et un arrière réactif notamment dans les changements de rythme dans les bosses. Le diamètre des bases, du boitier de pédalier, du tube diagonal sont les garants de cette rigidité. Le groupe Ultegra R8000 DI2 est une merveille de technologie. A la fois très simple et intuitif en utilisation, il reste précis dans le temps. Le travail effectué par shimano pour cette nouvelle mouture rajoute de la rigidité sur la transmission afin que chaque Watts soit transformé à l’avancement. Le pédalier hollowtech et les nouvelles branches du pédalier assure parfaitement ce transfert de puissance.

La customisation du système électronique de Shinano est aussi un point très positif de ce groupe : passage à la volé des vitesses, synchronisation du passage de vitesses : l’intelligence artificielle choisie le passage des pignons ou des plateaux selon le ration recherché par le pilote. La paire de roues est peut-être le point le plus faible de ce vélo. Elles assurent le job comme on dit, mais elles restent lourdes.

En conclusion:Orbea Orca M20 i

Ce vélo nous a laissé une très bonne impression, il ravira de nombreux cyclistes désirant trouver un vélo agréable à utiliser tous les jours : en mode confort pour le cyclosportif et en mode sport pour le compétiteur. L’atout majeur de ce vélo reste son tarif. En effet, nous n’avons pas encore donné le tarif de ce vélo. Actuellement au catalogue au prix de 2999€, ce vélo saura définitivement vous convaincre ! Avec une construction de très bonne facture, un équipement de premier ordre. Rendez-vous chez votre revendeur le plus proche de chez vous afin d’aller le voir.

Trouver un magasin

Avec 73 magasins, il y a nécessairement un Culture Vélo près de chez vous :

ou

Pour ne plus rien râter de notre actualite

Inscription Newsletter