Test Trek Emonda SLR8 disque

Et si l’avenir du vélo route ce n’était pas ça, proposer un vélo léger avec un freinage puissant et sécurisant, le tout en gardant le comportement d’un vrai vélo de course. Avec la toute dernière évolution du Trek Emonda SLR DISQUE, nous pouvons nous poser cette question. Nous avons eu la chance de pouvoir le découvrir et de rouler longuement avec.

TREK EMONDA SLR DISQUE

C’est la grande nouveauté dans la gamme 2018 avec l’apparition Trek Emonda disc. Une bonne chose, car jusqu’à présent si vous vouliez un Trek route disque, vous n’aviez qu’un seul choix, le Domane. De prime abord, l’Emonda 2018 n’est pas une révolution esthétique par rapport à la génération précédente, il faut bien le reconnaître. Encore une fois, les ingénieurs Trek ont voulu travailler le détail, qui souvent fait la différence…Section des tubes, formes des tubes, le travail est là, mais si vous vouliez une rupture au niveau du Design, vous pouvez passer votre chemin.

Mais ça serait une belle erreur, certes le vélo ne change pas esthétiquement, mais les évolutions sont là, l’Émonda 2 utilise de nouvelles fibres de carbone, le procédé de laminage est différent,la découpe et l’assemblage des empiècements eux aussi ont été optimisés.. Evidemment, chaque taille de cadre dispose de son propre cahier des charges pour sa fabrication, de manière à retrouver le même comportement sur tous les châssis. Un cadre petit ne sera pas plus rigide qu’un grand et le petit sera tout aussi tolérant que le grand.

Enfin et pour être concret, ce SLR est annoncé à 665g le cadre (en taille 56 cm) et 350g la fourche. On est donc au niveau des poids record de la catégorie ! Le nouvel Émonda SLR Disc repousse les limites sans pour autant flirter avec les extrêmes. Pas de poids limite de l’utilisateur, avec une valeur normalisée classique de 125kg pour l’ensemble vélo/cycliste, et une garantie à vie habituelle Trek qui s’applique évidement.

Sur notre version Trek Emonda SLR 8 disc, la fixation des étriers est de type FlatMount, avec des axes traversants 142 x 12 mm pour l’arrière et 100 x 12 mm pour l’avant.

Pour gagner encore quelques grammes, TREK a opté pour un passage externe de la durite de frein à l’avant, c’est clairement moins esthétique mais c’est plus léger et plus simple à l’entretien. A noter également le passage des câbles/durite dans le triangle avant via le système Control Freak, une seule trappe sur le tube diagonal pour tout passer, interchangeable selon que l’on soit en transmission mécanique ou électrique. Habituels capteurs DuoTrap S intégrés à la base gauche, douille de direction E2 et boite de pédalier BB90…

Après la présentation du Trek Emonda SLR 8 Disque place au test terrain

TREK EMONDA SLR DISQUE : Le test terrain

Nous avions eu la chance, il y a maintenant 3 ans de tester la 1ere génération de l’EMONDA, à l’époque c’était la naissance des vélos de route nouvelle génération. Un vélo de route compétition certes, mais pas seulement. L’Emonda c’était cela justement un vélo ultra réactif, léger…mais aussi polyvalent et confortable. Alors oui, ça manquait un peu de nervosité pour les coureurs les plus puissants, mais dans l’absolu le vélo était une merveille.

En 2018, l’ajout du disque va-t-il bouleverser tout cela, l’Emonda sera-t-il aussi bon que l’Emonda 1ère génération ?

Sur notre version de test au programme Chassis et équipement très haut de gamme, nous voici sur une machine qui flirte avec la limite de poids UCI, (fixée pour rappel à 6,8kg avec pédales et porte-bidon), on est ici autour des 7kg avec pédales et porte-bidons, une sacré performance avec des freins à disque ! Le tout en plus avec des disques de 160mm, et des sections de 28mm…

Les premiers Km s’enchainent et on le remarque immédiatement. C’est un vélo conçu pour rouler vite, c’est à haut régime qu’il s’exprime mieux. Les accélérations sont ultra vive, ne comptez pas sur une déformation exagérée de la boite de pédalier, c’est rigide. Les difficultés s’enchainent, et là encore c’est une bonne surprise, sur une baisse de rythme le vélo reste très tolérant, vous avez une sensation de facilité et d’accélération à chaque changement de rythme.

On aurait simplement aimé des pneumatiques en section 25mm, le rendement est un peu atténué en 28, mais on arrive à comprendre le choix de ces pneumatiques, le confort d’une part et le grip d’autre part.

Sur l’ensemble le vélo est étonnant, il est confortable et polyvalent à vitesse modérée et devient ultra vif quand les watts s’accumulent sur les pédales. L’Emonda est ainsi un vélo dont l’usage n’est pas réservé à la montagne, même si il excelle en montée de col, son ratio confort/rigidité offre bien des possibilités d’usage et 9a c’est la grande force de ce vélo.

On notera aussi que l’évolution du système de freinage Dura Ace fonctionne à merveille, plus de souplesse et une prise en main encore optimisée. On en profite pour relever le très bon équilibre de l’Émonda, très stable et maniable.

TREK EMONDA SLR DISQUE CONCLUSION

Que dire sur cette nouveauté Trek ? C’est une merveille de polyvalence, il pourra convenir à la fois au compétiteur pur et aux cyclistes plus occasionnels, à condition d’avoir les moyens, c’est vrai le vélo n’est pas accessible ?7099€ c’est un budget, mais avec ses prestations, ce n’est pas illogique. On regrettera simplement le passage de durite à l’extérieur de la fourche. Pour le reste, on retrouve un vélo bien fini et les options possibles via le project one feront en sorte que votre vélo préféré soit ce trek. Pour faire de notre côté, nous avons adoré la simplicité d’usage, son dynamisme et sa légèreté. Une belle réussite by Trek

Trouver un magasin

Avec 72 magasins, il y a nécessairement un Culture Vélo près de chez vous :

ou

Pour ne plus rien râter de notre actualite

Inscription Newsletter