Test gravel BMC URS LT ONE

Test gravel BMC URS LT ONE

En exclu on a testé pour vous le tout dernier BMC Gravel URS LT ONE, la version Gravel avec fourche suspendue à l’avant et système élastomère à l’arrière. Une petite nouveauté que Grégory notre testeur a pu éprouver dans différentes contrées et sous différentes conditions climatiques. Le soleil, la boue, la pluie, la route, les chemins, les cailloux, les racines…bref de tout pour se faire un vrai avis sur ce nouveau gravel BMC.

Grégory, Tu nous présentes ce petit dernier Gravel BMC

Je peux faire ça oui. L’URS BMC LT ONE, c’est le dernier Gravel de la marque Suisse BMC. La gamme Gravel est assez simple chez eux, L’Urs étant le Gravel d’origine et l’Urs LT ( Long Travel) la déclinaison « suspendue  ».

Ce qui change c’est assez simple, (il faut vraiment le chercher pour le voir), c’est le système de fourche avant qui est intégré. 20mm de suspension seulement, mais sur le terrain ça change tout. Pour le reste, on connait bien la marque Helvète, et comme à chaque fois ils font les choses avec précision.

Pour créer ce vélo Il aura fallu 4 ans de conception, c’est énorme et en même temps c’est ce qu’il fallait. Pour ce faire, Ils ont travaillé avec HiRide pour concevoir ce nouveau système de suspension. Un système qui je pense va sans doute faire un peu bouger les lignes dans le monde du Gravel.

Pourquoi il y a ce système ?

L’idée est assez simple, comment filtrer toutes les vibrations du sol, ? comment assurer plus d’adhérence ? Plus de grip ? des questions bêtes sans doute mais il fallait se les poser et c’est ce qu’à fait le bureau d’études BMC.

Chez BMC, c’est peut-être le cliché des Suisses, mais le vélo il arrive sur le marché, que s’il est efficace, précis et innovant. Ils réfléchissent toujours dans la phase de conception sur un vélo qui doit être un « ensemble ». Là ils se sont dit, on a un gravel l’URS, on doit le rendre plus tolérant en proposant quelque chose de nouveau et surtout de fiable.

Alors, ils ont gardé le même châssis que l’URS (géométrie est identique), l’élastomère est à l’arrière (qui procure 10-15 mm d’amorti), c’est peut-être faible mais sur le terrain c’est efficace, très efficace.

Pour info, c’est un système qu’ils ont depuis 2-3 ans dans le VTT (ils ont d’ailleurs gagné les JO de TOKYO avec PIDCOCK qui roulait sur un VTT BMC.)

Je le disais, l’évolution majeure elle est sur cette suspension à l’avant, c’est ce qui change tout mais alors tout sur ce vélo.

Pourquoi autant de technologies sur un vélo et en particulier sur cette fourche ?

BMC, BMC, BMC, c’est aussi ça l’ADN de la marque. Le vélo est un « ensemble », donc on doit réfléchir au global, ils ont travaillé la forme de la selle pour assurer le maximum de confort, il y a l’élastomère à l’arrière pour là encore du confort mais aussi assurer du grip lors des montées, la fourche bien évidemment car c’est elle qui change radicalement le tempérament du vélo.

Ils veulent tout simplement donner tous les ingrédients pour que les cyclistes prennent le maximum de plaisir sur un vélo parfaitement pensé et superbement fini. Ici, je le répète ce n’est pas trop de technologies, c’est tout simplement l’aboutissement d’un travail de fond important (je le disais 4 ans de conception) pour aboutir à un vrai vélo de GRAVEL.

A l’usage, tu en penses quoi ?

Au début pour être honnête, je me suis dit encore une technologie de plus pour peu ou pas grand-chose. J’avais pris beaucoup de plaisir (avec le cannondale Topstone et sa lefty), roues de 650 etc. Après j’avais moins aimé le côté un peu lourd de la direction et la logistique pour démonter réparer etc.

Là, on a sur ce vélo quelque chose de plus épuré, léger. Sur le terrain, c’est immédiat, le vélo garde la vivacité de son petit frère l’URS, et j’ai vraiment aimé ça. Je suis un routier à la base, j’aime donc la légèreté et la vivacité des vélos, un vélo un peu lourd, un peu mou je n’aime pas trop. Là le BMC URS LT est bluffant, il est ultra light sur le devant et très réactif à l’arrière, c’est un régal.

Si tu dois le comparer à un Gravel sans suspension ?

C’est une question délicate, le Gravel aujourd’hui se diversifie vraiment, les constructeurs arrivent avec des solutions vraiment différentes et ça c’est vraiment cool.

Tout le monde peut s’y retrouver, les « routiers race », qui veulent de la vitesse de la rigidité, des vttistes qui veulent découvrir autre chose. Bref, entre la géométrie, les choix des pneus, la possibilité d’avoir des fourches suspendues, des élastomères, des tiges de selles télescopiques…il y a du choix et ça c’est bien. Par contre, comparer cette URS aux autres Gravel sans fourches c’est vraiment délicat. La fourche suspendue n’est pas une fin en soi, un cycliste qui voudrait passer sur un Gravel doit surtout bien comprendre son prochain usage ou son souhait.

Personnellement, le Gravel pour moi qui vient de la route, doit me permettre de faire autant de route que de chemins, j’ai besoin de réactivité et de rigidité. J’aime cette vitesse, mais clairement là où j’ai l’impression de la maitriser sur la route, je ne la maitrise pas vraiment sur des sentiers.

Non je ne dis pas que cette fourche est pour les nuls, c’est un atout énorme pour profiter à fond, c’est comme une direction assistée dans une voiture. Conduire sans c’est possible, mais sur le long terme ce n’est pas pareil.

Sur le BMC URS LT, j’ai eu cette impression, un confort absolu mais sans perdre du dynamisme. J’ai voulu justement enchainer les sorties et voir un peu l’impact. Alors sur un week-end j’ai fait 100Km en Gravel un jour et le lendemain 80KM, et franchement au-delà de l’aspect physique j’ai été agréablement surpris, j’étais fatigué mais pas mâché.

La semaine suivante, j’ai tout verrouillé donc plus de débattement à l’avant (car oui tu peux bloquer facilement le système), j’ai fait moins long certes mais sur quasiment les mêmes circuits. Toujours autant de plaisir certes, mais sur la fin des circuits, je n’étais plus lucide, j’allais moins vite, j’étais plus crispé et à l’arrivé j’étais mais beaucoup plus fatigué et en ayant fait moins de distance. Les cervicales, le dos, les poignets, non vraiment l’absorption n’est pas un luxe, elle rend les sorties plus cools et plus Safe.

Tu le places comment par rapport à la concurrence ?

Si tu regardes la concurrence, il y a peu de marques qui ont des vélos de ce type au final. Il y a bien des solutions dérivés du VTT (comme cannondale avec sa LEFTY) ou même des fourches suspendues qui ressemblent à celles des VTT, mais un système de ce type aussi bien intégré, c’est rare voir unique sur le marché.

Pour moi c’est un vélo qui va plaire aux routiers, ce vélo excelle sur les sentiers et va donner confiance. Je pense que quelqu’un qui veut découvrir autre chose que le bitume, il a ici une belle arme. Un VTTiste pourra s’y retrouver mais aura-t-il l’impression que ce débattement est suffisant ? Peut être optera t il pour un Gravel fourche rigide pour justement se rapprocher un peu de la route ?

A voir, en tout cas dans les deux cas BMC offre quelque chose et c’est intéressant. Après restera le budget, car il ne faut pas se mentir cette technologie est efficace mais elle a un prix.

Tu achèterais ?

Sans parler du budget, je dirai oui. Bon entre nous, je ne suis pas un grand fan de la couleur, mais bon. Pour le reste, c’est quand même un énorme kiff ce vélo, il est dynamique, assez léger (autour de 9,5Kg), sur la route j’ai essayé aussi et avec des pneus en 40mm, je perdais 2-3km de moyenne. Pour le reste, j’ai été bluffé de l’efficacité et franchement le gain de confort était bluffant. Pour être honnête quand j’ai verrouillé le système, sur certaines sections je me suis fait peur plusieurs fois.

Lors du passage avec la fourche suspendue, je passais avec une certaine facilité et une certaine vitesse, là sans débattement, je me faisais secouer de droite à gauche et la fatigue n’aidant pas, le reflex c’est de freiner…donc plus de crispation, et un peu moins de plaisir.

Ton bilan ?

Sur l’ensemble, je dois dire quoi, Super cadre, super rendement, le groupe SRAM FORCE-XX01 est top, après petit bémol sur les freins. Je trouve que ça manque de force justement par rapport à du Shimano, la cassette énorme 10-52 est juste parfaite pour passer partout, mais alors le bruit incroyable (une caisse de résonnance c’est vraiment bizarre), les roues idem un bon choix ( par contre j’ai toujours autant mal aux oreilles quand des cailloux viennent percuter la jante carbone ouchhhh mes oreilles ).

Pour la selle, c’est toujours assez subjectif mais je n’étais pas très bien dessus, c’est une selle WTB.

Pour le reste, du BMC alors il n’y a rien à redire sur la FINITION, c’est juste de la haute couture, alors on aime ou pas le design du vélo ou la couleur mais alors qu’on se le dise, c’est efficace sur le terrain. Et peut être note pour le bureau d’étude BMC, le système qui verrouille ou qui ferme la suspension, qui est là en plastique est un peu fragile, alors peut être une pièce en alu ou carbone ? Je ne sais pas, mais je pense qu’il faudrait éventuellement revoir cette pièce (sachant que ce vélo faisant le tour des rédactions est aussi soumis à rude épreuve)

Donc pour finir ce vélo c’est un grand OUI . Le système est une avancée elle ouvre des perspectives, et elle ne sera pas certes adapté à toutes et à tous certes mais c’est un choix de plus dans le marché et encore une fois ça c’est vraiment cool. On espère pour l’avenir voir plus de déclinaisons, car dans la gamme 2022 on retrouve deux modèles pour le moment.

La question est ce que ce vélo trouvera-t-il son public ? pour moi oui car avec ce vélo ce n’est certes pas du FAST & FURIOUS mais du FAST & SMOOTH et pour le commun des mortels c’est tout de même bien utile.

La gamme URS LT

  • Cadre : Carbone
  • Fourche : Micro Travel Technology Suspension Fork, 20mm
  • Transmission : SRAM X01 EAGLE AXS
  • Freins : SRAM FORCE eTap AXS HRD
  • Roues : CRD-400 Carbon, Tubeless Ready
  • Pneus : WTB Raddler, 40mm
  • Cassette : SRAM XG 1275 EAGLE 10-52T
  • Tige de selle : URS 01 Premium Carbon D-Shaped Seatpost

Ce modèle est celui qui a été utilisé lors de ce TEST, il existe également dans une version TWO :

  • Cadre : Carbone
  • Fourche : Micro Travel Technology Suspension Fork, 20mm
  • Transmission : SRAM Gx Eagle AXS
  • Freins : SRAM RIVAL eTap AXS HRD
  • Roues : DT Swiss G1800 Spline
  • Pneus : WTB Raddler, 40mm
  • Cassette : SRAM XG 1275 EAGLE 10-52T
  • Tige de selle : URS 01 Premium Carbon D-Shaped Seatpost

Trouver un magasin

Avec 74 magasins, il y a nécessairement un Culture Vélo près de chez vous :

ou