Toujours plus vite avec l’Aerohead de Giro !

La victoire se joue dans les détails.

La course à l’aérodynamisme est sûrement le chantier le plus important du cyclisme de haut niveau depuis 20 ans.

Tentatives plus ou moins surprenantes sur des vélos (on se rappelle de modèles très farfelus dans la course au record de l’heure des années 1990), nouveaux matériaux pour le textile, et bien-sûr, le travail sur les casques.

C’est avec cet objectif de travail contre la résistance de l’air qu’a été étudié le Giro Aerohead dont nous allons vous parler aujourd’hui.

Giro, en lutte perpétuelle contre le vent

Si aujourd’hui Giro est une référence des casques de cyclisme (mais également de snowboard), c’est grâce à la grande capacité d’innovation de la marque californienne.

VTT, Route ou CLM/Tri, Giro a toujours été capable de proposer de grandes nouveautés à ses athlètes.

On se rappelle du mythique casque Pneumo ou encore de l’Advantage.

L’objectif ayant toujours été de proposer un mix entre le confort du cycliste et l’aérodynamisme.

Avec l’arrivée de l’Aerohead, Giro pousse la dynamique très loin.

L’Aerohead, la nouvelle machine du Contre-La-Montre, mais pas que...

La première fois que l’on a vu l’Aerohead, c’était sur la tête de Rohan Dennis lors du prologue 2015 (aux Pays-Bas) du Tour de France.

L’australien avait remporté ce prologue, offrant au nouveau modèle de Giro la première victoire d’une longue série.

Les CLM par équipe de l’équipe BMC ont suivi mais c’est également sur d’autres terrains que nous avons pu voir ce casque à l’action.

Sur divers triathlons tout d’abord mais également ensuite sur les têtes des pistards français lors des JO de Rio.

Comme quoi, on peut développer un produit pour une spécialité et lui trouver d’autres usages par la suite...

Techniquement, qu’a de plus l’Aerohead ?

Vous dire que ce casque a gagné de nombreuses courses est une chose, vous expliquer pourquoi vous devriez l’adopter en est une autre.

L’Aerohead, c’est un concentré de technologie dans un produit de 450 grammes.

La coque est faite avec la fibre carbone TeXtreme, ultra légère et résistante.

La visière a été développée par Zeiss, acteur majeur dans l’optique (notamment sur les jumelles, longues vues,...) et adopte un système de fixation encore jamais vu sur un casque de contre-la-montre.

Cette visière se fixe de manière magnétique sur le casque et s’enlève aussi facilement. Le champ de vision est également très large.

Le système Roc Loc Air Fit vous permettra un maintien optimal de la boîte crânienne, tout en permettant une bonne circulation de l’air à l’intérieur du casque et donc d’éviter les coups de chaud.

Giro annonce également que son casque absorbe 10 fois mieux la transpiration grâce à son système "Hydrophilic Pad". Fini la sueur dans les yeux.

Enfin, cerise sur le gâteau, Giro a intégré le fameux système Mips sur son casque.

Pour rappel, la technologie Mips permet une répartition de l’impact en cas de chute et donc de limiter les traumatismes.

La gamme Aerohead

La gamme Aerohead se décline en deux versions.

La première, appelée Aerohead Ultimate Mips, est la version haut de gamme, avec la coque en carbone TeXtreme.

La seconde, dénommée simplement Aerohead Mips, a les mêmes caractéristiques que la version haut de gamme mais avec la coque en Polycarbonate.

Les deux modèles proposent de nombreuses couleurs, il ne vous reste plus qu’à choisir !

Trouver un magasin

Avec 73 magasins, il y a nécessairement un Culture Vélo près de chez vous :

ou

Pour ne plus rien râter de notre actualite

Inscription Newsletter