Trek Domane SLR9 Etap

La dernière nouveauté route du constructeur Américain TREK est en test cette semaine sur culturevelo.com.

Il s’agit de la dernière évolution du TREK DOMANE, et pour être précis le TREK DOMANE SLR9 Etap.

Pour ceux qui ne connaissent pas encore ce modèle et pour faire un rapide historique, le Trek Domane est le vélo confort de la marque. Mais à contrario des autres marques qui ont des vélos 100% confort, ici, on retrouve un vélo Confort-Sport, qui avait beaucoup plu à Fabian Cancellara qui en faisait son vélo pour l’année entière.

Un vélo à la fois sportif et confortable, le Trek Domane a été un vrai précurseur sur le marché.

2016 est donc l’année de la Version 2 du Trek Domane.

Alors voyons maintenant plus en détails les évolutions de ce petit bolide.

TREK DOMANE 2016 : LES ÉVOLUTIONS

Un cahier des charges simple :
1/ Augmenter le confort.
2/ Rendre son vélo plus modulable avec différents réglages de la flexibilité
3/ Garder son âme de compétiteur.

  • La recette

Un cahier des charges simple certes, mais dans l’exécution... Comme dirait certains, "papa c’est pas pareil".

Le bureau d’études a donc dû plancher pour trouver la recette idéale.

Dans un premier temps, bien évidemment, ils ont repris ce qu’ils savaient déjà faire et en l’occurrence le système ISOSPEED.

  • Mais au fait c’est quoi l’IsoSpeed ?

Pour faire simple ce sont des inserts en élastomère qui vont jouer sur la souplesse verticale du vélo.

Pour quoi faire allez-vous nous dire ? Pour rendre votre vélo plus confortable, l’élastomère absorbant les défauts de la route. Sur la V1 du Trek Domane, l’ISOSPEED n’était que sur la partie du tube de selle, ce qui avait comme défaut de rendre l’arrière flexible alors que l’avant lui était toujours aussi rigide.

Du coup dans la V2, les ingénieurs ont voulu intégrer une seconde zone ISOSPEED (au dessus de la douille de direction). Par ailleurs, et pour développer cette souplesse sur l’avant du vélo, ils ont aussi conçu un tout nouveau cintre.

  • Un cintre anti-vibrations

Le Pro IsoCore VR-CF pour être exact. Trek annonce que ce dernier apporte 20% de confort en plus. Grâce notamment à l’adjonction d’un matériau spécifique (composé de caoutchouc), l’Isocore, au sein de la fibre de carbone à certains endroits du cintre. Ce composé est utilisé spécialement pour l’amortissement des vibrations, sur le papier c’est intéressant... à voir si sur le terrain cela fonctionne ou pas.

Enfin, le dernier ingrédient de l’évolution du Trek Domane, c’est l’intégration d’un curseur sur la technologie IsoSpeed, on peut parler ici d’une mini suspension.

Oui vous avez bien entendu, Trek adopte la suspension sur un de ses vélos route. En effet, le curseur permet de régler l’IsoSpeed arrière.

  • Réglage de l’IsoSpeed, comment cela fonctionne ?

3 positions pour 3 flexibilités différentes. Quand le curseur est positionné en bas (proche du boîtier de pédalier), c’est la position « souplesse maximale » (+14% vs à la première version du Trek Domane)

Si le curseur est positionné en haut (vers le découpleur IsoSpeed), on retrouvera la rigidité la plus forte (+15% vs à la première version du Trek Domane).

Pour le réglage, c’est simple : il se fait en desserrant la vis inférieure du porte-bidon située sur le tube vertical. (Attention, il faudra ne pas trop serrer (couple de 5nm). Vous choisissiez ensuite le mode que vous voulez par contre il n’est pas possible de le changer depuis le poste de pilotage, il faut forcément le faire à l’arrêt.

Pour finir, dans la présentation de ce nouveau vélo, Trek vous propose à la fois une version freinage classique et une à disques... à vous de choisir.

Au niveau des géométries vous avez le choix, vous retrouverez la H2 (douille de direction plus haute) sur les montages de série, et si vous voulez retrouver la version H1 (douille plus basse), il faudra adopter le programme project one, avec un petit surcoût supplémentaire.

Notre vélo test était celui équipé du tout dernier groupe SRAM ETAP, de la version carbone OCLV 600 en géométrie H2. Le vélo étant disponible en taille 50, 52, 54, 56, 58, 60,62.

Tableau des tailles pour le Trek Domane :

TREK DOMANE 2016 : LE TEST TERRAIN

C’est parti, enfin nous roulons avec un vélo route muni d’un système de suspension, nous sommes déjà curieux de voir le résultat.

Première surprise de taille, et oui la « monte pneumatiques » en 28mm... vous allez pouvoir passer partout c’est une certitude, mais quid de la performance et de la vivacité ?

Maintenant, il ne faut pas se le cacher c’est aussi la pression qui fait la différence dans les pneumatiques. Vous pouvez avoir une pression forte sur du 28mm et ne pas retrouver une sensation de confort bien au contraire.

Dans notre cas, nous avons voulu faire un test dans le test... multiplier les pressions sur cette section large :

1/ 8 bars en 28mm
2/ 6 bars en 28mm
3/ 4.5 bars en 28mm.

A 8 bars, vraiment cela fonctionne très bien si vous voulez forcer le rythme de votre sortie, la déperdition d’énergie n’est pas perceptible. Par contre dès 6 bars, la perception du confort est toute autre et alors à 4.5 bars, le pneu s’écrase vraiment et notamment en danseuse, mais alors au niveau du confort sur ces deux configurations...vous êtes dans une Rolls !!!

Donc le 28mm est à notre sens une bonne option car elle va vraiment vous permettre d’ajuster les sensations que vous souhaitez avoir (à 8 bars, vous pouvez vraiment retrouver les sensations d’un 25 et à 6 ou 4.5 bars seul le 28mm pourra vous donner cette sensation de confort).

Alors, pour nous cette section est vraiment parfaite pour l’usage de ce vélo.

Dans la seconde partie du test, nous avons voulu monter des pneumatiques en 25mm, c’est clairement plus répondant, plus nerveux, mais la perte de confort est sensible. Alors au final, ce vélo il est fait pour qui ? Pour quoi ?

Il est fait pour aligner des kilomètres et avoir du confort, donc un conseil garder vos 28mm sur votre paire de roues passe partout et si vous avez une seconde paire, monter des 25mm qui seront plus performants et plus light.

TREK DOMANE : Plus homogène que la première génération ?

L’avantage d’avoir une technologie ISOSPEED AVANT et ARRIERE c’est de pouvoir donner du confort sur la partie avant et arrière ce qui n’était pas le cas avant.

Sur les premières sorties, nous avons clairement vu la différence.

Nous avions eu entre les mains le 1er Domane. Même s’il était clairement un vélo confort sportif, il souffrait d’un déséquilibre entre l’avant rigide et l’arrière plus souple.

Ici, nous retrouvons un IsoSpeed avant qui vient compléter le rôle de flexion de la partie arrière. Par exemple quand le curseur est en haut (position rigide), l’IsoSpeed permet de retrouver ce petit plus en terme de flexibilité que nous ne retrouvions pas dans l’ancienne génération.

A contrario quand vous êtes sur le curseur en bas, l’IsoSpeed avant vient clairement accentuer le confort de l’ensemble.

C’est donc vraiment un vélo qui évolue en fonction du réglage du curseur. Sur la partie haute, l’apport est déjà sensible par rapport à un vélo classique alors sur la partie basse, on rentre dans la dimension du vélo passe partout, qui filtre énormément les défauts de la route. A l’usage c’est un régal.

Par contre, oui si vous avez des watts et que la seule chose qui vous intéresse ce sont les changements de rythmes, les accélérations vives... La souplesse de l’arrière ne va pas vous plaire... Mais en même temps ce vélo n’est pas fait pour cela.

Le Domane c’est le vélo polyvalent par excellence, son système de curseur est ingénieux, par contre le réglage est impossible en roulant, c’est vraiment dommage à l’usage, c’est même frustrant. Nous aurions aimé une gâchette pour régler le curseur car une fois le mode choisi, il faudra s’arrêter pour le changer... En vtt on a bien le système de blocage de fourche et/ou d’amortisseur au cintre, alors pourquoi pas sur un vélo route ?

Quand on pense que Magura a sorti une tige de selle télescopique sans fil... Se retrouver dans cette configuration basique est un peu bizarre il faut le dire.

Au niveau du cintre, l’apport à lui tout seul du confort supplémentaire est difficile à cerner. Il n’y a rien à dire sur la forme, par contre bémol, on retrouve un cintre assez flexible et sur les accélérations brutales on se surprend à le tordre et pourtant ce n’était pas André Greipel le testeur. ;)

TREK DOMANE 9 : SES EQUIPEMENTS

  • SRAM RED ETAP

C’est la dernière nouveauté des équipementiers vélos, le tout dernier groupe route, le SRAM RED ETAP.

Ici, le constructeur US n’a pas fait dans la dentelle et a même devancé son concurrent nippon Shimano. En effet, SRAM ne s’est pas contenté de simplement électrifier son groupe mécanique, puisque la transmission est maintenant sans fil, oui oui sans fil vous avez bien lu.

D’ailleurs, plutôt que d’utiliser du Bluetooth, ANT+ ou même du WIFI, SRAM a préféré créer son propre protocole : l’AIREA.

Le fonctionnement est ultra simple, le levier à droite permet de descendre sur une vitesse plus petite, celui de gauche permet de remonter les vitesses et actionner les deux leviers à la fois permet de changer de plateau.

Deux secondes d’appui sur un bouton et vous montez (ou descendez) deux vitesses d’un coup, pour 3 secondes, 3 vitesses... Au début c’est vrai il faut s’y faire et rapidement vous ne pouvez plus faire autrement...

Mais sur ce groupe c’est surtout la simplicité de montage qui est le plus remarquable.

Sur un vélo de série vous n’allez pas vous en soucier, mais il faut savoir que monter un SRAM RED ETAP c’est 15mn car il n’y a aucun fil... C’est magique !!!

  • SRAM RED ETAP : les différences avec la concurrence

Pour être clair, les différences entre un Shimano Dura Ace DI2 et un Sram Red Etap à l’usage c’est quoi... ?

1/ L’ergonomie des manettes. Nous avions vraiment eu du mal avec l’ergonomie des SRAM RED MECA. Par contre sur l’ETAP, c’est une révélation ! Elle est tout simplement parfaite... Attention, l’ergonomie des manettes, c’est vraiment une affaire personnelle et surtout physiologique, en fonction de la taille de votre main, de votre poignet... Le choix sera radicalement différent. Mais toujours est-il que si nous devions donner une note sur l’ergonomie, elle serait supérieure chez SRAM.

2/ La souplesse. Alors pour les utilisateurs SHIMANO, c’est bel et bien le critère où Shimano est encore le roi... L’ETAP est bon, il est meilleur que le Red Méca, mais à notre avis il n’est pas encore au niveau de SHIMANO. Les vitesses claquent d’avantage mais tout de même moins que le système Campagnolo.

3/ La légèreté, aucune surprise SRAM RED était le leader, SRAM RED ETAP est au même niveau. On retrouve donc un groupe complet à moins de 2kg : 1992g au total pour être précis.

En comparaison, on retrouve 2047g sur un groupe Shimano Dura-Ace Di2 et 2098g sur le Campagnolo Super-Record EPS. Certes l’écart est faible, mais toujours est il que le SRAM ETAP est sur la plus haute marche du podium.

4/ La simplicité de montage, de réglage et de rechargement de la batterie. Pour le moment Shimano et Campagnolo ont un train de retard que dis-je un TGV de retard : SRAM écrase tout. 15 min pour tout changer/monter, 10 sec pour enlever les batteries (interchangeables svp). Que demander de plus ? Que Shimano ou Campagnolo sortent leurs nouveaux groupes sans fils...Chut c’est un secret mais ça va arriver très très vite.

A noter que le montage du TREK DOMANE SLR 9 ne se fait pas avec un groupe SRAM RED ETAP complet. En effet, on retrouve les freins BONTRAGER. C’est d’ailleurs, un gros regret sur le vélo si les freins BONTRAGER sont beaux, la puissance elle n’est pas au rendez-vous, cela manque vraiment de mordant. En les associant en plus à des jantes carbone, le résultat était vraiment moyen pour un vélo haut de gamme.

TREK DOMANE SLR 9 : LES PERIPHERIQUES

Bontrager Aeolus 3 Tubeless Ready D3, Selle Bontrager Affinity Pro rails en carbone, Potence Bontrager XXX, carbone OCLV, 31,8 mm.

On ne va pas se le cacher ici c’est du Haut de gamme, alors pour faire simple il n’y a pas de surprises.

Ou plutôt si, au niveau des roues par exemple nous avions été un peu déçus du manque de rigidité de l’ancienne version des AEOLUS 3, la nouvelle jante fait du bien à l’ensemble. La rigidité est plus présente, le tout en étant parfaitement tolérant, on retrouve la fluidité DT SWISS au niveau des roulements et le bruit aussi (la roue libre).

Dans l’ensemble, c’est une paire de roues parfaite pour le cadre DOMANE SLR, il redonne un petit peu de boost et de légèreté (1348gr).

Sur la selle et la potence du carbone encore, mais étonnement c’est confortable et surtout ultra léger.

C’est une bonne surprise car on retrouve un vélo complet à 6.7kg. Il faut dire que le vélo aussi rentre dans un budget très haut de gamme (9499€).

Des périphériques haut de gamme qui vous donnent des prestations haut de gamme... A ce niveau rien à redire.

TREK DOMANE SLR 9 : LE BILAN

Placer ce vélo dans la gamme Trek, ce n’est pas simple avec une gamme aussi riche.

Prenez le Madone, Trek vous proposera une formule 1.

Prenez l’Emonda, Trek vous proposera un roadster ultralight.

Prenez le Domane, Trek vous proposera un SUV SPORTIF.

Alors comment choisir ? C’est votre usage qui fera la différence.

Voici un peu le résumé :

Le DOMANE est un vélo passe partout. C’est évident que si vous voulez enchaîner les compétitions élite en retrouvant la rigidité maximale, ou bien encore vous envoler avec un vélo ultralight et réactif, le Domane ne sera pas le vélo idéal.

Mais si vous voulez un vélo passe partout, qui saura aussi vous donner suffisamment de performance et de répondant vous pouvez comptez sur lui.

C’est un vélo qui n’aspire qu’à une chose : rouler. Et le confort est clairement là. Certes nous aurions aimé un système IsoSpeed réglable au guidon pour pouvoir un peu jouer directement sur les réglages mais ce n’est pas encore possible.

Pour le reste, c’est un vélo ultra agréable. Il pourra convenir à un panel large d’utilisateurs et c’est la grande force du Trek Domane.

Il est extrêmement tolérant, sa souplesse fait merveille et pour être honnête, pour le commun des mortels c’est peut être le premier critère qu’il faudra regarder lors de votre achat.

La rigidité c’est évident que c’est important, mais cela demande des watts à outrance.

Un cyclosportif trouvera son bonheur avec ce vélo, c’est une certitude. Il aura un vélo pour faire ce que bon lui semble. Un cycliste moins aguerri trouvera lui aussi un parfait allé qui saura s’adapter au rythme. Le Trek Domane n’impose rien, c’est vous qui lui imposez votre vitesse, votre rythme.

En deux mots, pour nous c’est une belle réussite. Trek vous propose ici un vélo route à suspension performant et tolérant... Une première qui a un prix et qui ne le place pas à la portée de tous.

Le 1er SLR, se plaçant à 4499€. Sans vous en dire plus la gamme Domane va s’élargir avec notamment une gamme sl qui elle sera plus abordable.

Une gamme complète pour un vélo complet, que demandez de plus alors ?

1/ COMPORTEMENT

Nervosité3/5

Rigidité3/5

Confort5/5

2/ PARCOURS

Plat3/5

Vallonné4/5

Montagneux4/5

3/ PRATIQUE

Compétition3/5

Cyclosport5/5

Cyclostourisme5/5

Trouver un magasin

Avec 71 magasins, il y a nécessairement un Culture Vélo près de chez vous :

ou

Pour ne plus rien râter de notre actualite

Inscription Newsletter