Choisir ses garde-boues Topeak

Choisir ses garde-boues Topeak

Avec l’hiver qui arrive, les terrains humides ou juste pour préparer l’été prochain se protéger de la poussière et d’autres projections, un garde-boue sur un vélo, quel qu’il soit, c’est toujours pratique.

Les différents types de garde-boues et les critères de choix

- VTT : choisir un garde-boue compact et souple. Ils sont prévus pour absorber les vibrations, réduire le risque d’accrochage avec les éléments naturels. Les garde-boues compacts protègeront un peu moins que des plus allongés mais ils réduiront le risque de bourrage avec le pneu. Privilégiez un garde-boue compact pour les pratiques les plus engagées et des garde-boues plus longs pour une pratique loisirs/trekking VTT.

- Ville/ VTC : les garde-boues viennent épouser la forme de la roue et bénéficient parfois d’une tringle pour limiter les vibrations. Une bavette peut se trouver aussi à l’extrémité du garde-boue : elle a pour effet de limiter les projections humides et les risques d’infiltrations dans les éléments de transmission. Pour une sécurité accrue, vous pouvez opter pour des garde-boues avec un système lumineux intégré.

- Route : le but est ici de protéger des projections humides. Ils auront une forme longue et fine parfois, certains peuvent se rapprocher des garde-boues VTC. Il vous faudra vérifier tout de même que vous avez les œillets nécessaires sur votre vélo pour les accrocher. Pour une protection minimaliste, vous pouvez choisir un « ass saver » : il protégera seulement votre fessier des projections sur le cuissard pour ne pas être trop mouillé.

Garde-boues VTT Topeak

C’est le rayon sur lequel vous aurez le plus de choix et de possibilités. Minimaliste, la famille Topeak D-Flash c’est 4 garde-boues pour de tailles réduites qui se fixent aisément : sous la selle, pour la fourche, sous le tube diagonal et pour la roue arrière avec une fixation sur le tube de selle. Ce sont aussi les garde-boues les plus accessibles. Si vous voulez une protection plus complète, il faudra passer sur la gamme Defender. D’un côté, il y a les FX (avant) et RX (arrière) : légers, installation rapide, ils protègent mieux que les D-Flash mais restent plus courts que les XC11 et XC1. Ces deux existent aussi dans un pack FX/RX. Le pack Defender XC1/XC11 est lui adapté à la pratique du cross-country avec une fixation à l’avant sur les deux montants de la fourche pour une protection au plus près de la roue et à l’arrière sur la tige de selle. Le pack Defender M1/M2 lui vient se fixer sous la fourche à l’avant et toujours sur le tube de selle à l’arrière. Là aussi, son principal avantage c’est sa fixation rapide et son adaptabilité à toutes les fourches. Il convient pour tous types de roues. Enfin, le pack Defender M3/M33 convient pour roues de 26’’. Il reprend le système de fixation sous la fourche de M1/M2 mais est moins ajustable qu’un M2 à l’arrière.

Garde-boues VTC/Trekking Topeak

Pour les VTC et le trekking, le nom de Defender reste mais on passe l’extension TX et 2 versions : le Defender TX qui habille simplement la roue en épousant la forme et le Defender iGlow TX qui intègre sur chacun des deux garde-boues un système d’éclairage LED d’une puissance de 0.5W pour être vu de jour comme de nuit.

Garde-boues route Topeak

Pour la route, souvent la quête de légèreté est recherchée. Topeak a donc prévu des garde-boues pour une pratique sportive sur route avec les RC1/RC11. L’ensemble pèse moins de 160g et convient à des roues 700c. Un seul bémol : il ne convient pas pour un gravel ou un vélo route confort/endurance. Il n’accepte que des pneus jusqu’à 25c de large.

Trouver un magasin

Avec 71 magasins, il y a nécessairement un Culture Vélo près de chez vous :

ou

Pour ne plus rien râter de notre actualité

Inscription Newsletter