Comment choisir mon home-trainer vélo ?

Comment choisir mon home-trainer vélo ?

L’hiver est bien installé et avec lui les conditions météorologiques qui vont de pair : humidité, froid, vent...et qui plus est des journées plus courtes. De quoi rendre la pratique du vélo en extérieur plus délicate pour certains.

Toutefois, ce n’est pas pour autant qu’il faut mettre son vélo au placard jusqu’aux beaux jours. La solution est d’opter pour un home-trainer afin de continuer à rouler, mais en intérieur.

C’est là que les choses se compliquent, car quel home-trainer choisir ?

Il en existe 4 grands types : les home-trainers à rouleaux, les home-trainers à résistance, les home-trainers à transmission directe et enfin les home-trainers connectés. Afin de faire le meilleur choix, plusieurs critères sont à prendre en considération, la facilité d’utilisation et d’installation, la taille, le bruit, les sensations de pédalage, les possibilités, etc.

Pour vous guider dans votre choix nous allons donc détailler chacun d’entre eux.

Les home-trainers à rouleaux

C’est le home-trainer le plus facile d’installation, il suffit de le poser au sol et de placer votre vélo dessus pour commencer à rouler. Il faudra toutefois un peu d’entrainement pour garder l’équilibre car le vélo n’est pas fixé.

Par ailleurs, les rouleaux ne permettent pas de régler la résistance ni de reproduire des pentes pour changer la difficulté, ce qui le rend assez monotone. De plus il peut s’avérer assez bruyant et user vos pneus selon la matière du rouleau que vous choisirez. Les rouleaux en plastique procurent peu d’adhérence, un bruit modéré et usent vos pneus rapidement, ceux en métal usent également vos pneus mais ont une meilleure adhérence et sont les plus bruyants. Quant à ceux en gel, ils seront à la fois plus adhérents tout en usant moins vos pneus et en faisant peu de bruit.

En somme, on conseillera plutôt ce type de home-trainer pour vous échauffer avant une course ou pour des séances courtes axées sur la vélocité et/ou l’équilibre.

  • Les points positifs
    • Facile d’installation
    • Améliore l’équilibre et la vélocité
    • Sensation de pédalage réaliste
    • Prix parmi les plus abordables
  • Les points négatifs
    • Relativement bruyant
    • Encombrant
    • Instable
    • Usure des pneus
    • Pas de réglage de pente ou de résistance (sauf modèles haut de gamme)

Les home-trainers à résistance

Le home-trainer à résistance s’avère lui aussi relativement simple d’installation puisqu’il vient se fixer au niveau de l’axe de la roue arrière sans qu’il n’y ait besoin de démonter celle-ci. Le pneu arrière vient alors contre un rouleau (en plastique ou en gel selon le modèle) et le freinage de la roue se fait soit via une résistance à air, mécanique, hydraulique ou magnétique et électromagnétique.

Les modèles avec résistance à air et mécaniques permettent assez peu de possibilités, ils ne peuvent reproduire que de faibles pentes. Les hydrauliques eux sont moins bruyants et offrent des sensations de pédalage proches des conditions réelles en permettant notamment de reproduire de fortes pentes. Enfin, les modèles magnétiques et électromagnétiques sont les plus répandus car ils sont ceux qui offrent la plus large plage de résistance et sont très peu bruyants également.

Quel que soit le système de résistance pour lequel vous optez nous vous conseillons de mettre un pneu spécifique pour home-trainer, cela évitera d’user vos pneus rapidement.

Favorisez ce type d’home-trainer si vous souhaitez pouvoir l’installer et pouvoir le ranger facilement grâce à sa taille et son poids très raisonnables.

  • Les points positifs
    • Facile d’installation et d’utilisation
    • Sensation de pédalage réaliste
    • Prix parmi les plus abordables sur les modèles entrée de gamme
    • Peu encombrant, léger et stable
    • Réglages de la résistance
  • Les points négatifs
    • Usure du pneu arrière
    • Modèles entrée de gamme bruyants
    • Pas la sensation naturelle de mouvement latéral du vélo
    • Nécessite un axe compatible et des accessoires complémentaires

Les home-trainers à transmission directe

L’installation de ce type de home-trainer est un peu plus contraignante puisqu’elle nécessite de retirer la roue arrière complétement pour venir placer la chaine de votre vélo sur une casette directement positionnée sur le home-trainer.

Ce système permet alors de ne pas user votre pneu arrière et va surtout être en mesure de simuler des pentes importantes pouvant aller jusqu’à 18%. Avec ce système de transmission directe, vous évitez donc la perte de force et gardez une sensation de pédalage précise au plus proche de la réalité.

En prime, ces modèles sont relativement silencieux puisque vous n’entendrez que le bruit de la mécanique de votre vélo.

Ces home-trainers s’adressent aux cyclistes qui souhaitent garder la même exigence et précision dans leur entrainement en intérieur qu’en extérieur.

  • Les points positifs
    • Minimisation de la perte d’énergie et pédalage réaliste
    • Larges réglages de la résistance et de la pente
    • Pas d’usure des pneus
    • Silencieux
  • Les points négatifs
    • Nécessite d’enlever la roue arrière pour l’installer
    • Relativement lourd et encombrant
    • Prix assez élevé

Les home-trainers connectés

Quel que soit le modèle de home-trainer pour lequel vous aurez opté, il se peut que vous trouviez vite les séances en intérieur monotones, voire ennuyantes. C’est pourquoi il existe désormais des home-trainers connectés qui permettent de reproduire des parcours et même de rouler avec -ou face- à d’autre cyclistes.

Pour ce faire de nombreuses applications existent et peuvent s’installer sur votre téléviseur, ordinateur, tablette ou votre smartphone afin de visualiser le parcours sur l’écran. Votre home-trainer connecté reproduira alors en temps réel les spécificités du parcours en variant la résistance. Et si vous souhaitez aller encore plus loin, des accessoires tels que des supports de roue directionnels, des simulateurs de pente ou encore des ventilateurs peuvent venir se rajouter.

L’application pourra également vous aider à établir et suivre un plan d’entrainement précis en vous proposant des parcours liés à vos objectifs. Pour cela il vous faudra idéalement disposer d’un GPS et de capteurs périphériques connectés par Bluetooth ou ANT+.

Enfin, l’expérience peut être encore plus immersive en vous connectant à d’autres cyclistes via des applications communautaires à l’image de Zwift, Kinomap ou Tacx par exemple. À travers cette interface virtuelle vous serez alors en mesure de rouler et de vous confronter avec des cyclistes du monde entier de tous niveaux, même des pros. Des courses virtuelles peuvent également être organisées pour pimenter encore un peu plus la chose.

À noter tout de même que ces applications nécessitent un abonnement payant pour en profiter pleinement.

L’ensemble des quatre modèles de home-trainer précités existent en version connectée mais un cinquième type tout-en-un vient se rajouter à la liste. Il s’agit des home-bikes connectés. Ce type de home-trainer se présente sous la forme d’un "vélo d’appartement" réglable et et tout équipé afin de reproduire les sensations les plus proches de la réalité. Il est aussi bien capable de reproduire les pentes, même les plus fortes, que de simuler la présence de pavés ou de graviers sur votre parcours virtuel. Le tout de manière presque silencieuse. C’est le home-trainer ultime pour ceux qui veulent s’entrainer en intérieur à tout moment et dans les meilleures conditions.

  • Les points positifs
    • Entrainements plus immersifs et dynamiques
    • Larges réglages de la résistance et de la pente
    • Possibilité de rouler à plusieurs et sur tous types de parcours
    • Nombreuses données pour analyser vos entrainements
  • Les points négatifs
    • Nécessite un écran
    • Besoin d’un abonnement
    • Connexion entre les appareils pas toujours évidente
    • Prix assez élevé

Pour compléter votre home-trainer, de nombreux accessoires existent, que ce soit pour protéger votre intérieur ou votre vélo de la transpiration ou pour faire en sorte que votre entrainement soit le plus réaliste et agréable possible.

Enfin, avant de choisir un home-trainer, assurez-vous que votre vélo soit bien compatible avec celui-ci ou que des adaptateurs existent sur ce modèle pour le rendre compatible.

Vous voilà désormais mieux renseignés sur les spécificités des différents types de home-trainers disponibles sur le marché. Il ne vous reste plus qu’à choisir celui qui vous convient le mieux selon vos besoins. Et si vous souhaitez davantage de renseignement, n’hésitez pas à vous rendre dans l’un de nos magasins partout en France.

Voir tous nos home-trainers

Trouver un magasin

Avec 82 magasins, il y a nécessairement un Culture Vélo près de chez vous :

ou