La Campilaro, 3 jours 100% vélo au cœur des Pyrénées

Crédit photos : Emmanuel Grimault

La Campilaro : un format d’épreuve cycliste aujourd’hui unique en France

Pour la troisième année consécutive, les Pyrénées sont devenues la terre d’accueil d’une aventure à vélo hors du commun. Au départ de Saint-Lary, les participants de la Campilaro 2017 ont partagé trois jours de bonheur sur les routes des cols Pyrénéens. Un tracé imaginé par une équipe locale passionnée, avec une organisation aux petits oignons pour garantir une expérience sportive exceptionnelle ! Au programme de cet événement soutenu par les magasins Culture Vélo : 4 étapes, 350 kms, 8 cols (dont certains mythiques du Tour de France) et plus de 8000 mètres de dénivelé positif à parcourir en solo ou en équipe de 5.

La Campilaro : Une épreuve pas comme les autres

La Campilaro a une particularité : seuls les cols sont chronométrés et pris en compte pour le classement final. Toutes les descentes et les replats en plaine se font donc à allure tranquille, au rythme des discussions et rires des coureurs. Un grand moment de partage entre ces passionnés qui viennent défier les montagnes Pyrénéennes. Plusieurs avaient même réussi à faire venir leurs familles et amis pour les encourager au bord des routes, mais également pour profiter de l’hospitalité des nombreuses villes et villages traversés tout au long du parcours.

Vous l’avez compris, la Campilaro n’est pas une course à boucler tête dans le guidon. C’est une aventure où l’on prend le temps de faire de belles rencontres autour d’une passion commune. Le plaisir reste le maître mot et la bonne ambiance est de rigueur.

Une qualité de service exceptionnelle

Vous avez peur de mal manger ou de mal dormir ? Vous êtes inquiet pour la gestion de vos bagages et de votre vélo ? Aucun souci, la Campilaro avait pensé à tout pour nous. Il ne nous restait plus qu’à profiter et discuter cyclisme en toute sérénité. C’était un vrai plus d’être « chouchouté  » par une équipe organisatrice expérimentée, disponible et à notre écoute.

Une journée typique sur la Campilaro

Après les copieux petits déjeuners de l’hôtel, nous étions attendus sur la ligne de départ pour partir tutoyer les légendes Pyrénéennes. Les vélos, stockés dans une salle de l’hôtel nous attendaient chaque matin. Les organisateurs récupéraient nos bagages et les faisaient transiter de logement en logement.

Les départs sont tranquilles, sans esprit de compétition et on peut vraiment prendre le temps de discuter avec une bonne partie du groupe. Dès que les portions de cols chronométrées se rapprochent tout devient alors un peu plus sérieux. Les plus forts se battent pour le classement général alors que certains préfèrent profiter, à leur rythme, des paysages majestueux.

Une fois arrivés au sommet, la majorité des coureurs s’arrêtent aux ravitaillements et échangent leurs impressions sur la difficulté fraîchement achevée. C’est très agréable de pouvoir aller à la rencontre de ses partenaires d’étape et de comparer les chronomètres. Il est déjà l’heure de repartir pour la descente avant d’atteindre la prochaine session chronométrée.

Après l’étape, tout le monde se retrouve autour d’un bon repas concocté par un traiteur de haut niveau. Il y a du choix, des produits de qualité en quantité suffisante pour pouvoir se resservir. Avant le retour à l’hôtel pour se reposer, bon nombres de coureurs s’octroyaient un « arrêt massage » pour une récupération optimale. Chaque journée s’achevait par un briefing qui présentait l’étape du lendemain plus en détail. Bref, pas de quoi s’ennuyer pendant ces 3 jours de vélo.

La bonne ambiance était au rendez-vous et les sourires radieux sur les visages des participants venus de la France entière, de Belgique, d’Angleterre, d’Espagne et même d’Australie et de Nouvelle-Zélande. Cette édition a même été clôturée par une standing ovation. Une belle récompense pour l’organisation et les bénévoles qui ont permis la réussite de cette Campilaro 2017.

Le parcours 2017 en détail : (du 23 au 25 juillet)

Etape 1 : 23/07 Saint-Lary Soulan > Hospice-de-France 120km et 2500m de dénivelé. Le départ a été donné le 23 juillet au cœur de Saint-Lary sous une légère bruine. Après une longue étape de 120 kms achevée par les forts pourcentages de l’Hospice de France, nous sommes redescendus vers Luchon.

Etape 2 : 24/07 Luchon > Superbagnères 37km et 1180m de dénivelé

Etape 3 : 24/07 Luchon > Port de la Bonaigua 80km et 2100m de dénivelé. (Espagne)

Le lendemain, la Campilaro essayait une formule inédite : Deux demi-étapes dans la même journée pour tester les jambes des participants. Une montée sèche chronométrée qui rendait hommage à Federico Bahamontes, le meilleur grimpeur de l’histoire du Tour de France détenteur du record sur ce col (47 min et 23 secondes.) Pas si facile de bon matin et l’enchaînement de l’après-midi était un vrai défi pour les coureurs.

Le panorama à l’arrivée au sommet du port de la Bonaigua en Espagne, à plus de 2000 mètres d’altitude, était splendide.

Etape 4 : 25/07 Vielha > Col d’Azet 108km et 2500m de dénivelé.

Le clap de fin a été donné au col d’Azet le 25 juillet après une longue étape ponctuée de 3 cols au départ de Vielha. Le soleil était resplendissant et la température parfaite pour cette arrivée située à quelques pas du point de départ 2 jours plus tôt.

Pour la troisième année consécutive, Emmanuel Hollebeke (à droite sur la photo) remporte la course avec 30 secondes d’avance sur son partenaire Guillaume Cloitre (à gauche). José Zueras complète le podium. La team AC ORSAY remporte le classement par équipe avec 18h43 de course au total.

La Campilaro c’est donc une aventure extraordinaire, mêlée d’efforts physiques intenses mais aussi de coups de pédales tranquilles, et tout ça mélangé à des ravitaillements conviviaux et des repas amicaux. Une bien belle expérience qui vaut la peine d’être vécue car elle est unique. Vous l’avez compris, nous avons déjà réservé notre place pour l’année prochaine ! On se retrouve là-bas ?

Le parcours de l’édition 2018 sera bientôt dévoilé alors restez connecté sur le site de la Campilaro et sur la page Facebook.

Trouver un magasin

Avec 73 magasins, il y a nécessairement un Culture Vélo près de chez vous :

ou

Pour ne plus rien râter de notre actualite

Inscription Newsletter