MB Race - Culture Vélo

Un WE de VTT au Mont Blanc

Ce week-end avait lieu la sixième édition de la MB Race – Culture Vélo, le très gros événement estival de la région du Mont Blanc quand on parle de VTT.

Pour l’occasion, l’équipe de Culture Vélo était présente sur place et va vous faire revivre de l’intérieur ce week-end dédié à la pratique du vélo tout terrain.

PRESENTATION

La MB Race – Culture Vélo, c’est tout d’abord un événement star : La course de VTT la plus difficile au monde ! Une épreuve de VTT de 140km tout autour du Mont Blanc.

En plus de la longueur marathon de l’épreuve, c’est le dénivelé qui impressionne : + de 7000 m. Pour vous donner un ordre de comparaison, une épreuve de haute montagne sur le Tour de France avec 3 cols hors catégorie, c’est environ 5000m de dénivelé, sur une distance plus longue, et sur route !

Donc là, non seulement les côtes sont plus fréquentes, ce qui laisse moins de temps de récupération mais les ascensions se font dans les chemins, où le rendement est mauvais et qui sont techniques et pleins d’encombres.

Une course qui promet aux meilleurs un peu moins de 10h de selle et bien plus pour les autres…

Mais la MB Race – Culture Vélo, c’est un événement qui va bien au-delà de cette épreuve reine. Au menu : des courses pour les enfants et les catégories de jeunes (cadets, juniors,…), des épreuves plus courtes se rapprochant de courses de X-Country classiques (30 et 50km), une randonnée en VTT électriques, une course en mini-bike et aussi une superbe épreuve d’enduro !

Un programme très chargé qui nous promet de nous en mettre plein les yeux !

UN CADRE EXCEPTIONNEL

Plein les yeux, oui, et pas uniquement grâce aux épreuves proposées. Mais également grâce au lieu où elles se déroulent. L’épreuve est organisée une année sur deux à Combloux, l’autre année à Megève.

Cette année, nous étions à Combloux dans un village qui a respiré VTT pendant 3 jours. Avec tout autour de soi la beauté de la Haute-Savoie avec vue directe sur le Mont Blanc.

Un décor magnifique qui se transformera en enfer pour les participants dès les premières rampes de la montagne escaladées.

Pour les spectateurs, c’était un pur bonheur, avec une mention particulière pour l’épreuve d’enduro située sur le domaine skiable de Combloux. Nous avons tous été éblouis par la beauté des paysages qui nous ont été proposés afin de rejoindre les différentes spéciales.

A noter que cette année, l’événement était dans une démarche éco-responsable en intégrant le mouvement Mountain Bikers Foundation qui a pour but de sensibiliser les vttistes sur le respect des paysages qu’ils parcourent.

Nous saluons cette initiative, si l’on souhaite continuer à pouvoir rouler dans des paysages paradisiaques, il en va de la responsabilité de chacun de respecter ces derniers. Ce n’est pas compliqué de remettre les emballages de ses produits énergétiques dans ses poches. Point barre.

LA CHALEUR COMME PRINCIPAL ENNEMI

Comme décrit plus tôt, nous sommes sur une épreuve extrêmement difficile, même pour les organismes les plus entrainés.

Mais cette année, s’il fallait rajouter une difficulté, ce fut la météo. D’habitude, on s’énerve après un temps trop pluvieux ou trop froid, cette fois-ci c’est le soleil et la température qui ont rendu l’épreuve encore plus dure.

Entre 35 et 40°C tout au long du parcours, ça vous fatigue un organisme mais cela vous impose surtout de faire très attention à votre alimentation et votre hydratation.

On sait combien il est difficile de manger en plein effort par cette chaleur mais il fallait se forcer pour compenser la perte des sels minéraux dus à l’effort.

Côté hydratation, certains coureurs nous ont indiqué qu’ils étaient environ à 1L d’eau toutes les demies-heure ! Sur plus de 10h d’effort pour la plupart des finishers, nous vous laissons faire le calcul total !

L’organisation avait tout prévu en rajoutant des points d’eau supplémentaires le long du parcours pour éviter les déconvenues que cette chaleur aurait pu causer.

LA GAGNE

Finir cette épreuve est déjà une grande victoire en soi, mais terminer cette épreuve en tête relève de la très grande performance.

Ainsi nous félicitons très vivement Vincent Arnaud qui s’est imposé sur cette MB Race – Culture Vélo 2015 en 9h et 5min (soit environ 15,5 km/h de moyenne).

La victoire de Vincent Arnaud mérite d’être un plus expliquée et de ne pas être uniquement résumée à un temps et une vitesse moyenne.

Vincent a été en tête tout au long de la course jusqu’à ce qu’un gros pépin lui arrive. Il s’est trompé d’itinéraire entre le 70ème et le 100ème km et s’est vu imposé une pénalité de 20 minutes au point de passage de Megève (km 100).

Il voit donc passer devant lui le second concurrent et son moral en prend un grand coup. Cependant, il a une réaction de champion en réussissant à rattraper puis à doubler son adversaire une fois sa pénalité purgée.

Il gagne en champion pour la première fois cette MB Race 140 km.

Nous félicitons également la gagnante côté féminines en la personne de Jennifer Erbetta (11h et 18min) qui se paie le luxe de finir devant un grand nombre d’hommes (dans les 20 premiers au scratch).

LES FINISHERS

Mais comme nous l’indiquions plus tôt, finir cette épreuve est déjà une superbe victoire.

Au départ, à 6h du matin, les 1000 participants savaient très bien que leur principal adversaire serait leur propre corps (et le terrain).

Si bien que sur la totalité des personnes étant partis aux aurores, seulement 137 participants (dont 4 femmes) sont arrivés au bout des 140 km (ce qui est pourtant le record de l’épreuve).

Alors oui, certains avaient prévus avant le départ de s’arrêter après 70km ou 100km (on pense notamment à Antoine, concurrent travaillant au magasin Culture Vélo de Sallanche et qui a déjà fini le 140km de l’épreuve dans le top 5 lors des précédentes épreuves. Il préparait cette année d’autres objectifs XC), mais beaucoup se sont rendu compte au bout de 70km qu’ils ne pourraient pas aller au bout.

Les concurrents devaient d’ailleurs respecter certains horaires de passage (13h au 70km, 17h au 100km) afin d’avoir le droit de continuer sur l’épreuve.

Cela n’a pas empêché le dernier finisher d’arriver à 22h20, éclairé par un quad. 22h20, lorsque vous êtes partis à 6h du matin, cela fait 16h20 d’effort ! (soit plus de 4 « Danse avec les loups » pour reprendre l’unité de mesure favorite du speaker survitaminé de l’épreuve !)

Arrivée du derniers Finisher 140km à 22h20 ! En tout ils sont 137,137 guerriers ! Un grand bravo à tous les participants. A demaaaaaiiiin !

Posted by MB RACE Officiel on samedi 4 juillet 2015

Un énorme bravo à toutes ces personnes étant allé au bout d’eux-mêmes, qu’ils aient parcouru 70, 100 ou 140 km, vous êtes des guerriers !

LA COURSE DES PARTENAIRES – LA MB MINI-BIKE

Mais pendant que les derniers finishers arrivaient ou étaient en train de récupérer, il y en a d’autres qui eux étaient en train de s’amuser…

Ce sont les partenaires qui se mettaient en place sur la ligne de départ de la MB Mini Bike.

Les bières ont remplacé le Punch Power, les vélos pour enfant de moins de 5 ans en lieu et place des Scott 29 pouces,…

On parle d’une épreuve ou le principe est de gagner une course dont le tracé se place tout autour du village des exposants sur des mini-vélos.

On l’a bien compris, l’idée est de s’amuser et de divertir les spectateurs en ce début de soirée (il avait également pu se régaler en cours de journée avec les démonstrations de VTT trial proposées dans ce même village des exposants)

Pourtant, il y avait un vrai esprit de compétition sur cette mini-course ! Course d’élimination façon Four Cross, ça a bagarré dur pour arriver en finale, avec plusieurs chutes sur un goudron brulant !

Belle performance de Romain qui représentait l’équipe Culture Vélo et qui après avoir réparé toute la journée des vélos de participants sur le stand, arrive sur le podium de cette épreuve !

L’ENDURO

Nous sommes dans la deuxième journée du week-end et après cette MB Mini Bike enflammée, ce sont les têtes non moins brulées des concurrents de l’épreuve d’Enduro qui commençaient leur journée marathon.

Pour les moins avertis, rappelons ce qu’est une épreuve d’enduro : ce sont des spéciales chronométrés en descente et qui sont reliés par des liaisons. Le vainqueur est désigné en additionnant les temps de ces différentes spéciales.

La MB Race continue et aujourd'hui, c'est enduro !Autant vous dire que ca va très très vite !

Posted by Culture Vélo on dimanche 5 juillet 2015

Il faut donc être un excellent descendeur (d’anciens pro de DH en sont complétement fans : Anne Caroline Chausson entre autres,…) mais également avoir du fond afin d’être capable d’effectuer les liaisons et d’arriver au bout de l’épreuve.

Un profil complet exigé pour cette épreuve spectaculaire !

Et le plus complet, ce fut Emmanuel Allaz puisqu’il emporta cette épreuve !

LA MB CLASSIC ET LES AUTRES ANIMATIONS

En ce dimanche, avait également lieu un grand nombre d’épreuves parallèle.

La MB Classic notamment qui propose une course de 30 et 50km sur les mêmes chemins que la MB Ultra mais permet à des personnes moins préparés physiquement de rouler lors de ce beau week-end.

Les courses de Cadet et Junior ont également eu lieu le dimanche (les Kids, eux, avaient été mis à l’honneur le samedi matin, avec notamment un jeune de la fameuse famille Ravanel dont on devrait entendre parler dans le futur…)

Mais l’autre manifestation qui a attiré l’œil en cette deuxième journée, c’est la e-rando : une randonnée sur VTT électrique ! Ce fut l’occasion pour de nombreux vttistes d’essayer cette nouvelle technologie et d’un peu moins forcer dans les côtes :)

On peut vous dire que l’essayer c’est l’adopter !

LE MATERIEL VISIBLE SUR L’EVENEMENT

Ces VTT électriques étaient disponibles en essai sur les stands de Lapierre et de Culture Vélo (qui proposait notamment un énorme fat bike électrique, qui a fait cligner des yeux grand nombre de spectateurs !)

Se balader dans les stands, c’est également l’occasion de découvrir du beau matériel. On a été servi avec le stand Scott qui exposait fièrement un énorme camion et ses plus beaux modèles (route ou VTT).

Et la tendance est toujours plus au tout suspendu dans une taille de roue de 27,5’’ qui taille étant en train de devenir la norme.

BILAN D’UN WEEK-END SUR LA MB RACE

Au-delà des coups de soleil, d’environ 15 litres d’eau bus et de peu de sommeil. Passer un week-end sur la MB Race, c’est surtout en prendre plein les yeux à longueur de temps.

On a été impressionné par le courage des participants, par la beauté du cadre géographique, le matériel des participants et la technicité des riders de l’enduro.

Un week-end qui vous donne envie de revenir vite.

Pour la 7ème édition, en 2016, par exemple.

Trouver un magasin

Avec 71 magasins, il y a nécessairement un Culture Vélo près de chez vous :

ou

Pour ne plus rien râter de notre actualite

Inscription Newsletter