VTT ELECTRIQUE

Une révolution est en marche

Si le vélo à assistance électrique urbain ou vtc est installé depuis maintenant 10 ans dans le monde du vélo, un petit nouveau débarque sur ce segment de marché, le VTT ÉLECTRIQUE.

Chez Culture Vélo c’est une habitude, vous retrouvez toutes les innovations et toutes les tendances du marché. Ainsi, les magasins Culture Vélo vous proposent ce qui se fait de mieux en termes de VTT ELECTRIQUES.

Avec Scott, Cannondale, Lapierre, Matra, Emotion, Trek, Moustache, vous retrouvez les meilleurs acteurs du marché , alors pourquoi ne pas craquer en adoptant un VTT ÉLECTRIQUE ?

En attendant, Culture Vélo vous propose son dossier pour mieux connaitre le VTT ÉLECTRIQUE.

Comme les traditionnels VAE (vélos à assistance électrique), le VTT électrique est un vélo équipé d’un moteur, d’une batterie, de plusieurs capteurs et dans la plupart des cas d’un écran de contrôle, permettant de gérer l’ensemble.

Le vélo a un fonctionnement simple, on ne parle pas ici d’un vélo purement électrique. En effet, le moteur ne s’enclenche qu’au pédalage, on parle ici d’assistance. Il faudra donc pédaler pour avancer et non appuyer sur un bouton.

Les Composants d’un VTT ELECTRIQUE

  • La batterie

Pour que le moteur puisse fonctionner il faut l’alimenter, c’est donc le rôle de la batterie. La batterie d’un vélo électrique est caractérisée par sa tension (U), exprimée en Volts (V) et sa capacité (C), exprimée en Ampère-heure (Ah).

Sur la batterie d’un vélo à assistance électrique, plus vous aurez de tension (V), plus vous aurez l’impression de puissance et plus vous aurez d’ampères heures (AH) plus aurez d’autonomie.

Ainsi chez Bosh, il existe deux types de batteries, une à 300 WH et l’autre à 400WH. Il faut 3h pour charger à fond une batterie 400WH et 2H30 pour la 300WH. Le chargeur lui est classique, s’adaptant aux prises 220V. En règle général (en fonction du soin que vous apportez à la batterie, des conditions de stockage...), les batteries ont une garantie de 500 cycles de chargements complets.

  • Le moteur

Sur un vtt électrique, vous retrouverez essentiellement deux configurations :

  • Les moteurs dans le moyeu.
  • les moteurs sous le pédalier.

Pour le premier,l’avantage avant tout, c’est de pouvoir mettre plusieurs plateaux à l’avant. Ensuite, vous avez une garde au sol (distance entre le sol et la boite de pédalier) similaire à un vtt classique.

Par contre, vous avez un centre de gravité déplacé vers l’arrière, c’est donc plus pointilleux en terme de pilotage, vous vous éloignez en outre des sensations que vous pourriez avoir avec un vtt classique ( l’arrière étant plus lourd). Ensuite, au niveau du démontage de la roue arrière il vous faudra les outils adequats et veiller aux branchements ( pas l’idéal pour une crevaison par exemple ou pour le transport).

Enfin, la technologie du moteur dans le moyeu fonctionne simplement sur la vitesse de rotation de la roue et non sur la force que vous mettez en pédalant, c’est donc une assistance moins linéaire, plus brutale.

Dans l’autre version, c’est tout simplement un moteur qui se place sous le boitier de pédalier. Vous retrouvez donc un centre de gravité proche de celui d’un vtt classique, avec une garde au sol un peu raboté.Au niveau de l’assistance, elle se module en fonction des capteurs de vitesses, de cadence et de couple. Le moteur adapte donc l’assistance en fonction de la force que vous exercez sur la pédale, c’est donc plus fluide et linéaire.

  • Les capteurs et la console

Pour qu’un vtt électrique puisse fonctionner correctement, il a besoin de capteurs.

Pour la technologie Bosh, vous en retrouverez 3, qui agissent sur 3 aspects :

  • La Couple,
  • La Vitesse,
  • la Fréquence de pédalage.

En fonction de la force transmise sur les pédales, les capteurs adaptent le niveau d’assistance. Ainsi, si vous exercez une forte pression sur les pédales, l’assistance va donc être maximale.

La console quant à elle, vous permet de retrouver toutes les informations essentielles ( vitesse moyenne, instantanée, maximale, distance...) mais surtout vous donne les indications sur les modes d’assistances, l’indication de l’usure de la charge et l’autonomie restante.

Chez Bosh, le moteur pèse environ 2.4 kg, la batterie 4 kg. Au total, un vtt électrique pèse en en moyenne 8 à 9 kg de plus qu’un VTT classique.

8-9 KG, vous allez dire que c’est énorme, mais au fond ces kilos sont-ils vraiment un handicap ? En apportant de l’assistance sur les vtt, ces vélos restent-ils de vrais VTT ?

UN VTT ÉLECTRIQUE, POUR QUI, POUR QUOI FAIRE ?

"Ces vélos sont des vélos de fainéants, trop lourds, inadaptés"...voici le retour de beaucoup de vététistes au sujet des vtt électriques, mais au fond essayons de voir aussi les bons côtés des choses, voyons sur le fond pourquoi ces vélos sont arrivés sur le marché et quels avantages ils procurent.

Un vélo pour fainéant ? Pas vraiment…

Les VTT électriques ont une assistance électrique, ce ne sont pas des vélos qui avancent tout seuls… Il vous faudra toujours pédaler pour aller de l’avant, l’assistance est bridée pour ne pas dépasser 25 km/h. Alors, quand vous êtes sur du plat ou en descente, il faudra envoyer pour suivre le rythme des copains...

Un vélo inadapté en descente ? Ah bon…

Oui les VTT électriques ont une garde au sol plus faible, oui ils sont plus lourds et alors ? Effectivement, le vélo est plus lourd mais il en devient plus stable en descente, la maniabilité n’est pas du tout amputée, et le plaisir… Quand vous êtes dans une descente moyenne et en mode eco ou tour ( pour les modèles Bosch), vous retrouvez une sensation de vitesse inédite…un bonheur absolu. En effet, vous virez et vous enchainer les courbes comme un pro, sans avoir l’impression d’être à bloc. Vous ne subissez pas, vous profitez. Par contre, il ne s’agit pas de se prendre pour Julien Absalon ou Julie Bresset, si vous mettez du gaz et que vous êtes en mode speed, conserver sa trajectoire exige un bagage technique. En effet, le coup de boost est incroyable et le vélo part en avant, il faut donc anticiper et bien tenir son vélo, et ne pas se surestimer dans les descentes. Il faudra simplement être plus souple dans les relances.

Au final, certes le vélo est plus lourd, mais en descente vous y gagnerez en stabilité et la garde au sol ne vous pénalisera pas ( pour les vtt électriques avec moteur sous le boitier).

L’assistance ne sert à rien ? Première nouvelle…

Effectivement si vous êtes un vétestite pur et dur, vous pensez avoir assez de puissance pour passer partout, tout le temps et ce, sans assistance, mais ce qui est sur c’est qu’un néophyte pourra le faire aussi, le tout plus simplement et sans effort.

Sur les parties grasses, l’assistance vous donne ce petit plus en terme de motricité qui vous dégage de situations périlleuses ou délicates (ornières...). Dans les fortes pentes, l’assistance aide elle vous donnera un coup de boost en termes de vitesse mais cela ne fait pas tout non plus. Si vous êtes juste techniquement et que vous n’avez pas le niveau physique il n’y aura pas de miracles. Comme sur un vtt, il faut anticiper pour choisir la bonne trajectoire et ce pour conserver le maximum de grip.

L’autonomie d’un VTT électrique, comment cela se passe ?

C’est là où il vous faudra être attentif, la gestion des modes d’assistances. En effet, pour conserver le maximum d’autonomie, il vous faudra rouler en mode Eco ou Tour. Vous économiserez ainsi de la batterie et donc de l’assistance jusqu’à la ligne d’arrivée. Ne vous laissez pas griser en partant à bloc sur le mode Speed. L’assistance en eco ou en tour est suffisante pour vous garantir du grip et des sensations inégalées.

Un vtt électrique, c’est aussi faire partager votre passion

Vous êtes un fan de vtt, mais vous ne partagez pas cette passion avec vos proches ?

le VTT électrique est LA SOLUTION. Il faut être clair, tout le monde n’aime pas faire du sport, transpirer ou galérer. Avec un VTT ÉLECTRIQUE, vous prenez du plaisir facilement, le vélo permet aux vététistes occasionnels d’enchainer les kilomètres, de grimper là où vous n’auriez jamais pu accéder. C’est également l’outil idéal pour découvrir le VTT, c’est faire du vélo sans souffrir dans les montées et surtout profiter des paysages sans bruit, c’est aussi et surtout faire du vélo avec ses proches (femme, copains…).Que demander de plus ?

CULTURE VELO VOUS PROPOSE DE LES TESTER*, rendez-vous vite dans votre magasin.

*Test selon disponibilités.

Après ce tour d’horizons du vtt électrique, essayons maintenant de comprendre pourquoi les marques proposent maintenant ce type de produit.

CANNONDALE

Guillaume Koch, Responsable Marketing
Le VTT électrique chez Cannondale, c’est une vieille histoire, nous avons toujours travaillé dans le développement de ces vélos. Il y a plus de 10 ans maintenant, nous avons travaillé main dans la main avec Bosch, pour dessiner et concevoir le moteur qui est aujourd’hui la référence sur le marché. Chez Cannondale, nous avons mis tout en œuvre pour proposer une gamme complète de vélo électrique. Si initialement, nous avons proposé une gamme urbaine, il nous est apparu indispensable de proposer une ligne plus sportive. Le Tramount 1 en est le parfait exemple, sur une base d’un Cannondale Flash et en reprenant la fourche LEFTY, nous avons créé le vtt électrique sportif et ludique. Si vous êtes un puriste, il vous donnera des sensations de vitesses uniques et si vous êtes néophyte, vous allez pouvoir découvrir le vtt différemment et en famille. Le vélo est une si belle passion, qu’il faut la partager en cela les VTT électriques sont la solution, mais au final ce qu’il faut faire plutôt que d’en parler c’est de venir les essayer dans les magasins… car les essayer c’est les adopter.

EMOTION BY BH

Benoit Rigamonti, Directeur BH Bikes
BH a misé sur l’électrique il y a presque 10 ans quand personne n’y croyait avec une gamme de 12 modèles à l’Eurobike de l’époque pour être à 50 références aujourd’hui. Ceux qui ne prendraient pas le virage du VTT électrique sont un peu comparables à ceux qui rejetaient l’avènement du VTT dans les années 80 ! Au fil des années nous avons toujours souhaité proposer tous les motoristes ( Bosch, Panosonic, Samsung) et au-delà de cela, créer une ligne innovante, technique qui nous appartient avec les "NEO". Le thème de la mobilité neutre sans empreinte carbone est vraiment au cœur de l’actualité et même si la France tarde par rapport à ses voisins, nous sommes persuadés de l’existence de ce marché avec la même légitimité que les segments classiques (VTT 29 27,5 tout suspendu, enfant, ville, route, etc).

LAPIERRE

Gilles Lapierre, PDG de Lapierre
"Chez Lapierre le sport est synonyme de dépassement de soi ! C’est pour cela que nous avons imaginé un challenge ultime : un VTT tout-suspendu révolutionnaire. La genèse de ce projet VAE était d’imaginer et de créer un produit qui permettrait d’ouvrir la pratique du VTT à une nouvelle catégorie de participants. Ce vélo a été baptisé Overvolt !

Nous avons donc conçu un vélo qui repousse les limites de cette pratique en la rendant accessible à un plus grand nombre mais sans aucune concession sur le plan des performances. Grâce au VAE, la pratique du VTT s’ouvre à une nouvelle clientèle qui n’aurait jamais été concernée par cette activité. J’espère que ceci aidera donc à aller chercher beaucoup de passionnés d’outdoor et de les amener vers le VTT. Mais l’Overvolt n’est pas que pour les débutants ! De nos jours, où le temps devient de plus en plus précieux, l’Overvolt permet aux vététistes de faire des sorties plus longues que ce qui serait possible avec un vélo classique".

Matra

Francois Lombard, Responsable Relations Presse et événementiel
De la même façon que le vélo électrique urbain a modifié l’approche des déplacements en ville et attiré une population nouvelle à la pratique du vélo, le VTT électrique séduit, par ses performances et pour le plaisir qu’il procure, notamment en France, pays où la pratique du VTT est très présente. Précurseur du vélo électrique sportif dès 2005 avec la gamme i-step, Matra est naturellement présent sur le créneau du VTT électrique avec une approche ciblée sur la randonnée pour un large public et notamment les familles. Avec une gamme e-bike développée d’abord pour des programmes de location et aujourd’hui disponible à la vente, en 24’’, 26’’, 27.5’’ et 29’’, Matra permet aux membres d’une famille, de 10 à 80 ans, du plus petit au plus grand, de randonner ensemble et de prendre plaisir en vélo dans des lieux et sur des distances jusque-là réservés à des Véttétistes chevronnés. A ce sujet, Matra est partenaire majeur du prochain Roc des Alpes qui se déroule à La Clusaz du 13 au 15 juin, et organise chaque jour de l’événement, une Rando Matra e-bike avec encadrement destinée aux familles’.

SCOTT

Lucas Penalva, Responsable Marketing
Depuis quelques années déjà le vélo électrique est au cœur des préoccupations des consommateurs, avec notamment un fort engouement en Allemagne et dans les pays Scandinaves. Si initialement la demande était concentrée sur des vélos à vocation urbaine, elle s’est peu à peu orientée vers le VTT .

Chez Scott, nous sommes attentifs aux demandes des consommateurs, nous nous sommes donc penchés sur le sujet pour proposer maintenant une gamme de 5 VTT ELECTRIQUES 27.5.

Nous avons donc dans la gamme Scott, l’E-ASPECT ET L’E-SPARK, un semi rigide et un tout suspendu. Pourquoi se lancer dans un tel marché ? C’est simple, nous voulions faire profiter à toutes et à tous les joies du vtt. Avec des vélos de ce type, vous pouvez rouler plus longtemps, plus facilement et en famille ou avec des proches, c’est la solution idéale pour se faire plaisir.

Adopter un VTT électrique, c’est partager un moment unique. C’est aussi se faire plaisir différemment, au niveau du pilotage, vous retrouvez un vélo ludique et pour les moins expérimentés c’est une assistance qui vous motivera dans les partis les plus délicates.

Maintenant, il reste à faire un travail important pour faire comprendre aux utilisateurs potentiels que le VTT électrique est un vtt à part entière et non un vélo de « fainéant ». A ce titre, nous le faisons tester toute l’année dans le cadre du Scott Tour et dans les magasins Culture Vélo, alors n’hésitez, pas demandez conseil en magasin afin de pouvoir les tester.

Trouver un magasin

Avec 73 magasins, il y a nécessairement un Culture Vélo près de chez vous :

ou

Pour ne plus rien râter de notre actualite

Inscription Newsletter