Notre test du Trek Top Fuel 2020

En fin d’année, nous avons eu la chance de tester le Trek Top Fuel 9.8 GX 2020.
Pour ce nouveau millésime, Trek a choisi de procéder à une refonte majeure du Top Fuel. Pur VTT de cross-country depuis sa sortie il y 4 ans, les ingénieurs du Wisconsin ont décidé de travailler sur la polyvalence et amener ce VTT sur un segment plus typé trail/all-mountain.
Mais s’attaquer à une légende du XC comme le Top Fuel était un pari risqué pour Trek.
Alors, pari réussi ? Une seule solution pour savoir ! Essayer la bête…

Le tour du propriétaire

Au premier coup d’œil le Top Fuel semble plus grand, plus haut. En effet, la géométrie a évolué avec un cadre plus long mais plus agressif et des débattements qui passent de 100 à 115 à l’arrière et une fourche de 120 à l’avant. Le cadre est en full carbone léger OCLV Mountain. Le pivot du bras oscillant a été ramené vers l’avant et l’amortisseur est fixé sur le tube inférieur au lieu de l’extrémité avant du bras oscillant. A noter que l’amortisseur arrière est monté tête en bas. La fourche Fox 34 Step-Cast et l’amortisseur Fox peuvent être bloqués/débloqués simultanément par la manette Twistloc. L’amortisseur arrière est réglé par le Trek Suspension Lab….la classe !

Le système Mino Link qui permet de faire varier la géométrie de cadre est identique aux précédentes années mais il change de position sur le cadre et se retrouve sur la biellette supérieure. Toujours deux réglages disponibles, le High pour une pratique plus pur XC (rendement au pédalage) et le Low pour un vélo plus souple en descente.

La butée de fourche Knock Block de Trek est maintenant présente sur le Top Fuel. Ce système de butée empêche le cintre de venir taper votre joli cadre carbone lors d’une chute. Cela n’est pas vraiment une nouveauté puisque les VTTAE de la marque en sont déjà équipés depuis quelques années. Attention toutefois dans les épingles ultra serrées, ça peut surprendre.
Concernant la transmission, le 9.8 est équipé d’une manette SRAM GX Eagle 12 vitesses, d’un dérailleur arrière SRAM GX Eagle, d’une cassette SRAM XG 1275 Eagle en 10-50 et d’un pédalier Trivativ Descendant 7k Eagle en 32 dents.

Avec un vélo aussi bien monté, il fallait une bonne paire de roue. Chose faite avec les Bontrager Kovee Elite 30 Carbone en 29’’. Rigide, léger mais solide ! Coté pneu, c’est du costaud aussi avec les Bontrager XR3 Team Issue en section 2.4 pouces.

Pour faciliter les descentes, une tige de selle télescopique avec commande au guidon est montée de série.

Bref, c’est réellement un nouveau Top Fuel que nous avons sous les yeux.

Prise en main

La position est bonne mais on est clairement plus sur un XC pur. On est moins sur l’avant.
Première bonne surprise dès les premiers kilomètres, malgré son côté « viril », le Top Fuel est vif, léger et les relances sont franches.

Sentiers roulants

Sur les sentiers roulants, le Trek n’a pas oublié ses origines XC. Il est rapide, le rendement est bon et la bonne qualité des jantes carbone compense largement la section de pneu (2.4) un peu plus large que sur son prédécesseur. Il est facile de maintenir une vitesse élevée. C’est un vélo agréable au pédalage et reste confortable même pendant les longues sorties.

Montées et descentes

Le Top Fuel est particulièrement bon dans ces deux domaines. Pour les montées, même cassantes, il vous amènera en haut sans problème. Il ne perd jamais sa motricité et lorsque le terrain le permet, le blocage simultané des deux suspensions transforme le Trek en fusée. Il est bien équilibré, pas de cabrage intempestif.

Dans les descentes, cette machine est fabuleuse. Et c’est lorsque ça devient de plus en plus chaotique et technique que le Top Fuel révèle son nouvel ADN. C’est son terrain de jeu. Malgré les pierres, les racines et les différents pièges, il reste bien en ligne, ultra stable et avale tout sur son passage. Si le système Mino Link est en position Low cela devient encore plus facile. Attention, l’excès de confiance vous guette !

L’ensemble amortisseur et fourche fonctionnent à merveille, rajoutez à cela les roues 29’’ Bongrager Kovee Carbone et un cadre rigide, vous avez entre les mains (et les jambes) un vrai missile.
Avec de telles capacités, le Top Fuel peut aller, sans complexe, taquiner les enduros plus lourds et moins maniables sur leur terrain.

Capacité technique

Ce vélo a quelque chose de spécial. Dans les singletracks rapides, il ne perd jamais la trajectoire et pardonne énormément les erreurs de pilotage. Les sauts, les marches et tout défi technique ne sont pas un problème. Vous pouvez sans crainte arriver vite sur l’appui d’un virage, la rigidité du cadre et des roues vous catapultera à la sortie du virage sans surprise.

Le freinage est très bon autant en feeling qu’en puissance. Dans les gros freinages appuyés, même en descente, il conserve son mordant et son efficacité. Si vous roulez exclusivement en montagne, le montage de disques plus grands peut être un plus.

Concernant la transmission, pas de surprise. Ça fonctionne là aussi très bien. Le dérailleur SRAM GX Eagle ne craint ni la boue ni les passages de vitesses tardifs, en prise, dans la côte remplie de cailloux.

Ma conclusion

Trek a réussi son pari : le Top Fuel 2020 est une merveille. C’est un VTT ultra polyvalent qui peut jouer sur plusieurs segments, XC, marathon, trail et plus… Et il est bon dans chacun d’eux. Peu importe où vous roulez et comment vous roulez, ce Top Fuel est fait pour vous. Trek a fabriqué l’arme ultime.


TREK TOP FUEL 9.7

  • Cadre : carbone OCLV Mountain
  • Fourche : RockShox Reba RL, ressort Solo Air, amortisseur Motion Control, blocage TwistLoc
  • Amortisseur Fox Performance Float, amortisseur à 2 positions DPS, commande TwistLoc
  • Débattement av./ar. : 120mm / 115mm
  • Dérailleur : Sram NX Eagle

Mon profil

Informaticien, j’ai 43 ans. Je fais du VTT depuis mon adolescence mais je pratique aussi différents sports comme la natation, l’enduro moto, le snowboard, le kitesurf et la randonnée en montagne. C’est toujours un plaisir pour moi d’essayer de nouveau vélo et j’ai pris énormément de plaisir en pilotant ce Top Fuel. Mon coin préféré pour rouler est le Languedoc-Roussillon, avec ces paysages entre mer et montagne, c’est l’endroit idéal pour moi.

Trouver un magasin

Avec 71 magasins, il y a nécessairement un Culture Vélo près de chez vous :

ou

Pour ne plus rien râter de notre actualité

Inscription Newsletter