Test du vélo de route électrique Orbea Gain

Test du vélo de route électrique Orbea Gain

Un petit mot sur Orbea

Pour comprendre une marque, il faut passer par son pourquoi. Le "pourquoi" de la marque Orbea est : "Nous créons et fabriquons des vélos uniques pour inspirer les cyclistes qui partagent notre passion pour le vélo et notre engagement pour une société équitable." Orbea est une entreprise espagnole, née dans le Pays Basque en 1840 en tant que fabricant d’armes à feu (improbable, en effet) qui se tournera vers une industrie plus pérenne, celle du vélo, dans les années 1931.

Création et fabrication de vélos uniques pour des cyclistes passionnés pour une société équitable

L’équipe Orbea a une vraie proximité avec les cyclistes. Les processus de fabrication permettent de concevoir, développer et produire des vélos personnalisés. L’objectif du groupe est que les cyclistes comprennent que le vélo fait partie de quelque chose de très grand, qu’ils apprécient qu’Orbea agisse de la façon la plus juste qui soit. Les vélos Orbea doivent être un catalyseur pour une société plus juste et durable.

Orbea est la seule marque de vélos au monde à être une coopérative. Ce statut témoigne de leur engagement en faveur de l’équité et reflète une manière unique de fonctionnement et de travail. C’est une entreprise où le travail et l’investissement de chacun prévaut sur le capital et où chaque personne a son mot à dire.

Vous l’aurez compris, le vélo en test du jour est un Orbea. Mais pas n’importe lequel, le ebike route de l’année 2023 : l’Orbea GAIN. Avec lui, il ne s’agit pas de rouler plus vite, ni même de rouler plus loin, il s’agit simplement de prendre plus de plaisir à chaque fois que vous roulez.

Place au test !

Le vélo que nous avons eu le plaisir de tester est donc un ORBEA GAIN M20i. Nous sommes habitués à voir de très beaux et très bons produits sortir des usines de la marque basque, en effet depuis des décennies les lignes de palmarès s’accumulent sur route comme à la grande époque Euskaltel et en VTT avec des figures de proues comme un certain Julien Absalon. Mais on oublie parfois qu’Orbea est une marque pionnière dans le domaine du vélo à assistance électrique avec les premiers modèles GAIN apparus dès 2017.

ASPECT GÉNÉRAL ET PHILOSOPHIE DU GAIN

Quand on pose pour la première fois les yeux sur notre GAIN, ce qui interpelle c’est sa « normalité ». Il a tout d’un très beau vélo musculaire classique. Pas d’extravagance, pas de design futuriste qui font que certains VAE ont du mal à ressembler à des vélos.

On y trouve un ensemble cadre fourche en carbone fibre OMR qui fait les belles heures d’Orbea sur ses différents modèles route et VTT ; une transmission Shimano Ultegra DI 2 2x12 vitesses

Ainsi que des roues à jantes carbone de 42 mm de hauteur chaussées de pneus Pirelli P-Zero.

Notre vélo arbore une belle déco à la fois colorée et sobre mais le choix vous appartient. En effet, il est à noter qu’Orbea est une des rares marques qui propose plusieurs coloris pour chacune des déclinaisons de ses modèles et on ne parle même pas ici du programme de personnalisation MyO.

Un système électrique, discret et élégant

Il faut donc se pencher avec attention sur notre vélo pour découvrir la parfaite intégration du système d’assistance Mahle MX 20. Cette motorisation développe un couple de 55Nm associée à une batterie de 353Wh.

Un petit bouton lumineux sur le tube supérieur du cadre, un boitier de pédalier un peu plus massif et un moyeu de roue arrière oversize. La console permet de visualiser à tous moments le niveau d’assistance et l’autonomie restante. Si vous coupez l’assistance vous n’aurez cependant plus les informations qui s’affichent à l’écran.

EN ROUTE

La prise en main du système d’assistance est très simple puisqu’il ne comporte qu’un seul bouton qui contrôle l’allumage et le choix de l’intensité de l’assistance.

On est bien sûr au courant qu’on est au guidon d’un VAE, mais dès les premières sorties, sur le plat on se demande si on bénéficie ou pas d’une assistance. En effet, on roule « normalement » et le vélo ne fait pas de bruit particulier ; ici pas de sifflement, de bruit de moulinet de canne à pêche ou autre son de friction étrange qu’on a déjà pu entendre sur des VAE qui existent sur le marché.

Sur le plat on a donc un très bon vélo de route, certes un peu plus lourd que la moyenne des équivalents musculaires actuels mais dont les qualités fondamentales (qualité du cadre, des roues, de la transmission) permettent tout à fait d’être à l’aise dans une sortie en groupe.

C’est quand la route s’élève que notre GAIN révèle son visage. Dans les pourcentages modérés il se montrera discret, il suffit de tourner les jambes et on passe comme sur le plat. Nous nous sommes aussi fait plaisir et sommes allés dans des pentes plus raides dépassant les 10 % et s’approchant des 15 % sur certaines portions. N’allez pas imaginer que dans de tels raidards vous monterez à 25 km/h ; il faut pédaler, mais avec un effort modéré vous passerez ces difficultés sereinement au lieu de vous battre et de vous mettre les jambes en feu, voire de terminer la bosse à pied.

Qui dit montée dit aussi descente et là le GAIN exprime tout le savoir d’Orbea en matière de vélo de route faits pour arpenter la montagne. Sa géométrie à la fois dynamique et confortable le rend ultra sécurisant dans les courbes aussi bien que dans les portions où on roule vite. Les pneus en section de 30mm viennent renforcer cette sensation en atténuant les aspérités de l’asphalte et mettant le vélo sur un rail dans les courbes. Si on veut « attaquer » un peu ou simplement relancer, la transmission Ultegra Di2 offre les bons braquets et le passage des vitesses électrique est d’une précision et d’une fiabilité à toute épreuve. Côté freinage (détail non négligeable), on est aussi sur un ensemble Shimano qui apporte une garantie d’efficacité et de fiabilité.

Du côté pratique ?

C’est important car la pratique du vélo ne se résume pas aux seuls moments où on roule. Ce vélo est léger ce qui permet de le manipuler facilement pour le mettre dans la voiture, sur le porte vélo ou pour lui faire monter les escaliers. Le système de recharge est aussi hyper simple, il suffit de brancher sur une prise ; pas besoin d’une installation spécifique ni même d’être un geek.

Pour plus de sécurité, des lumières avant et arrière sont déjà installées sur le vélo. Orbea a pensé à tout pour votre sécurité tout en préservant l’élégance du vélo.

En plus, la grande nouveauté d’Orbea est l’ajout de boutons sur les côtés du guidon pour changer facilement les niveaux d’assistance. Le vélo est d’ailleurs équipé du compteur Mahle où toutes les informations sont affichées :

  • mode d’assistance activé en direct
  • statut de la batterie
  • km parcouru
  • estimation km restant

On adore !

Ce vélo a-t-il des défauts ?

Soyons honnêtes, ce vélo est vraiment très bon et il faut être très critique pour y trouver des points moyennement positifs.

La seule limite identifiée par un testeur qu’on pourra qualifier de plutôt « costaud », capable de maintenir une vitesse supérieure à 25 km/h dans des faux plats à 2-3-4 %. Dans ce cas qu’il a ressenti le poids du vélo qui est bien entendu supérieur à celui des vélos musculaires sportifs auxquels notre cycliste est habitué.

Pour qui ce vélo est-il idéal ?

Bon il est très bien pour beaucoup de monde :-D mais disons qu’il est vraiment idéal :

  • Si vous êtes dans une région au relief accidenté et que vous voulez « gommer » les dénivelés
  • Si vous voulez aller plus loin, faire des sorties plus longues sans avoir une super condition physique
  • Si vous vous voulez vous faire plaisir dans des cols de montagne sans nécessairement avoir un entrainement ultra régulier et approfondi
  • Si vous aimez rouler en groupe, que vous êtes à l’aise dans les roues sur le plat mais que vous commencez à avoir des difficultés à suivre dans les côtes
  • Si vous voulez vous faire plaisir avec l’une des différentes versions de LA référence des VAE ROUTE depuis 7 ans.

Points forts :

  • Système électrique discret et élégant
  • Couleurs personnalisables
  • Géométrie dynamique et confortable
  • Ensemble Shimano fiable et efficace
  • Facilité à changer les modes d’assistance au guidon

Points faibles :

  • Position du bouton de commande sur le tube supérieur peu pratique
  • Poids du vélo qui se ressent en montée
  • Groupe Shimano 105 Di2 en 12 vitesses
  • Roues carbone tubeless ready
  • Pneus : Pirelli P ZERO™ Race TLR 700x30c
  • Batterie : Mahle iX350 36V 353Wh. C
  • Prix : 7 599 €

La gamme Gain est disponible en version Aluminium à des prix allant de 2 999 € à 4 499 € et en version Carbone à des prix allant de 4 499 € à 9 999€.

Pour découvrir notre gamme : c’est ici !

Découvrez la gamme Gain d'Orbea

Trouver un magasin

Avec 82 magasins, il y a nécessairement un Culture Vélo près de chez vous :

ou