A la rencontre du Culture Vélo Look Racing Team U19

Qui dit nouvelle saison dit forcément nouveau collectif et nouveaux objectifs. Nous sommes donc allés à la rencontre de Thierry Bedard, le Manager et Directeur Sportif de l’équipe Culture velo Racing Team U19.

Bonjour Thierry, pouvez-vous tout d’abord vous présenter ?

Bonjour, je suis Thierry Bedard, le manager de l’équipe Culture velo Racing Team U19. Je suis moi-même un ancien coureur du comité de Guadeloupe. Passionné de vélo, c’est tout naturellement que j’ai passé mon Brevet d’Etat des Activités du Cyclisme en 2007 ainsi qu’un Diplôme d’Etat d’entraîneur et préparateur physique. J’ai donc commencé comme responsable de l’équipe junior VS Blagnac avant de devenir le manager du Team Culture Vélo U19 en 2012.

Pouvez-vous nous présenter le Team Culture Velo U19 Racing Team ?

La structure s’est réellement mise en place en 2013. Elle permet via son mécénat et le support de marques distribuées par le réseau de magasins d’accompagner les juniors dans la découverte du sport de haut niveau en rassemblant les meilleurs jeunes d’Occitanie mais aussi d’horizons plus lointaines puisque nous comptons aussi au sein de l’équipe des coureurs qui viennent de l’International (Australie, Angleterre, Canada…). Ce Team permet donc à ces jeunes d’accéder dans de bonnes conditions à la catégorie junior, qui ont le sait est une marche très importante et décisive dans la carrière d’un coureur cycliste. Nous mettons ainsi à disposition tous les moyens humains et matériels nécessaires pour que ces jeunes athlètes découvrent le haut niveau dans les meilleures conditions possibles.

Et concrètement, comment cela se structure-t-il ?

C’est simple… avec un Staff très complet  ! Nous comptons 4 Directeurs Sportifs : David Margueritin, lui-même ancien pro de la Pomme Marseille et titulaire d’un brevet fédéral, Jean Navarro qui partage beaucoup son expérience d’ancien coureur, Claire-Lise Comparat et enfin moi-même qui possède une double casquette de manager et directeur sportif de l’équipe. François Xavier Pattarca, le directeur performance et physiologie du sport. En clair, c’est lui qui est chargé d’optimiser la performance des coureurs. Un préparateur physique, Etienne Ellin qui intervient trois mois dans l’année de novembre à janvier tous les samedis pour construire les bases solides de l’entraînement. Lise Milhorat, notre diététicienne qui est présente durant les stages et propose des programmes à la demande des athlètes. C’est déterminant aujourd’hui d’apprendre aux coureurs les bases de l’alimentation en courses mais aussi en dehors. Yannick Navarro, le préparateur mental de l’équipe. Là encore, un profil indispensable dans le haut niveau, les juniors ont 17 18 ans, ils sont encore jeunes et pourtant pour eux, les contraintes sont déjà importantes, concilier les études, les entraînements, la vie extra scolaire...c’est donc important de les former sur la concentration, la respiration… le bien être d’un sportif rime avec la performance. Matthias Costes, le responsable technique qui se charge des études posturales mais aussi de toute la partie mécanique. Un posturologue, Aurélien Speller qui s’occupe de faire des synthèses au préparateur physique pour orienter les programmes des athlètes.

Un pôle communication avec un chargé de communication, Sam Mendousse, qui est un ancien coureur du Team et aujourd’hui en école de communication et Jacky Henri, qui lui s’occupe de toute la partie photos et vidéos. Et enfin, un masseur Guillaume Bertin et un assistant Gérard Gregninin.

Voilà nous avons une team complète, pour essayer d’anticiper au mieux les besoins du haut niveau, pour les coureurs c’est une bonne base, et d’ailleurs je tiens aussi à remercier cette équipe de bénévoles, car oui derrière toutes ces missions ce sont toutes et tous des bénévoles et sans eux la team Culture Vélo 2019 ne pourrait pas exister.

Un Staff très structuré donc ! Et maintenant qu’on connaît un peu plus le Staff, peux-tu nous présenter l’effectif 2019 ?

Le team Culture velo Racing Team U19 se compose de 19 coureurs dont trois Canadiens. Parmi eux, on compte Conor Martin qui termine 24éme au Championnat du monde route 2018 et 3éme du Championnat National de Contre-la-montre.

Voici l’effectif pour 2019 :

  • Enzo Ambrosino, J2 (US Bouscataise)
  • Fabien Arthein, J1 (UV Nord)
  • Henzo Barsacq, J1
  • Léo Bélou, J2
  • Clément Cros, J2
  • Hugo Domenc, J1
  • Eric Inkster (Canada), J2 (TaG Cycling Race Team)
  • Théo Laurans, J1
  • Tom Leboucher, J1 (W Cres Cycling)
  • Nicola Marcerou, J1 (EC Nimois)
  • Théo Marqueyssat, J2
  • Conor Martin (Canada), J2 (TaG Cycling Race Team)
  • Thomas Molinie, J1 (W Cres Cycling)
  • Elliot Phillippon, J2
  • Jacob Rubuliak (Canada), J1 (Cycling BC)
  • Evan Russell J2 (TaG Cycling Race Team)
  • Dorian Terraube, J1
  • Alexis Thoueil, J1 (CA Castelsarrasin)
  • Ugo Verita, J1 (Salon Cyclosport)

Et plus globalement, quels sont les objectifs de la structure ?

Plusieurs objectifs. C’est d’abord détecter les meilleurs cadets et les aider à accéder aux catégories juniors dans les meilleures conditions possibles. On les amène ainsi au plus haut niveau avec des déplacements sur des courses UCI, des coupes de France et des nationales juniors grâce à un calendrier de courses étoffés. C’est aussi leur donner un accompagnement sur-mesure déployé grâce à tout notre staff tant au niveau de la préparation, de la logistique, du matériel que de l’accompagnement. Et enfin, c’est donner tous les outils aux juniors pour passer au cap supérieur.

L’idée principale de cette structure, c’était de suivre le mouvement qu’on voit au Pays Bas ou en Belgique au niveau des juniors, ils ont énormément de structures qui tournent comme des équipes pros. En France, on a une chance incroyable d’avoir des talents des pépites chez les jeunes, mais peut-être qu’au niveau de la formation nous n’avons pas mis assez de moyens en place, avoir le « moteur », c’est peut être suffisant chez les juniors ou les espoirs, mais cela n’est plus suffisant chez les pro. On parle des gains marginaux chez les anglo-saxons, chaque détail compte et en formant tôt les coureurs, les réflexes ils les adoptent plus tôt. C’est vraiment cela notre objectif former former former et performer. D’ailleurs, il faut le noter il y a un élan en France, nous ne sommes pas les les seuls à s’être structuré, on pense forcément à des équipes comme le CREF pays de Loire, l’UC Nantes, Loudéac, le Team Vulco, la Pomme Marseille ou encore le Team Haute-Garonne 31. Mais c’est vrai, qu’on est encore peu nombreux et il y a des efforts à faire de ce côté-là.

La performance sur un vélo c’est bien, mais à 17 18 ans on doit aussi penser à l’école, comment intégrez vous cela dans la structure ?

Au sein du Culture velo Racing Team U19, c’est important d’avoir les jambes mais aussi la tête. En effet, la formation scolaire est aussi primordiale. Le bulletin scolaire est donc un des éléments important pour intégrer le Team. Pour info, on a obtenu en 2018, 100% de réussite au Bac avec majoritairement des baccalauréats S et ES, ce qui montre le sérieux de nos jeunes. C’est vraiment un contrat entre la structure, l’athlète et les parents qui se met en place à l’entrée dans l’équipe. Si on observe que les résultats scolaires ne suivent pas alors on ralentira les entraînements. Mais en toute honnêteté, on n’a encore jamais eu le problème. C’est une question d’équilibre, chez nous de toute façon l’école restera prioritaire au vélo, un coureur qui a un examen doit y penser avant de penser à sa course du dimanche.

Et alors, comment ça se passe justement au niveau de l’organisation des entraînements ?

Pour le moment nous ne sommes pas encore Centre de Formation mais pour 2020 nous aimerions obtenir le Pôle d’excellence sportif en mettant en place un partenariat avec le lycée de l’Isle Jourdain (Gers), à proximité de la structure d’entraînement. Cela nous permettrait de mettre en place des emplois du temps un peu plus flexibles pour nos jeunes en regroupant au maximum les heures de cours. Dans l’immédiat, on se rejoint tous les mercredis pour une belle sortie d’endurance fondamentale ainsi que le week-end avant les périodes de courses. Le mardi et jeudi soir, les jeunes s’entraînent sur home-trainer après l’école avec des blocs d’1h30 à 2h. En moyenne, ils s’entraînent entre 10 et 12h par semaine sur 5 jours.

Un beau volume d’entraînement en effet. Et vous avez réussi à faire la transition entre monde amateur et monde professionnel justement depuis la création de l’équipe ?

C’est une structure jeune puisqu’elle n’a que 6 ans et pourtant déjà 6 de nos coureurs ont rejoint le banc des professionnels ou réserve pro. Je ne vous cache pas qu’on est vraiment heureux de cette tournure ! On pense forcément à Pavel Sivakov, ancien U19 Culture Vélo qui a rejoint le gratin du cyclisme professionnel en 2018 en intégrant la Team Sky. Mais aussi Charles Page, ce jeune britannique qui est passé chez Canyon cette année. Maxence Moncassin, passé lui aussi au sein du Team en 2014 et 2015, aujourd’hui coureur professionnel au sein de l’équipe continentale Albanaise Amor Vita-Prodir. Le canadien Ben Katerbeg, l’un des piliers de l’équipe en 2018 a rejoint la Team Sunweb U23 cette saison. Et enfin, les coureurs Nathan Vandepitte et Gauthier Navarro, qui ont eux aussi fait deux belles années au sein du Culture Vélo Racing U19 et ont intégré en 2019 respectivement la structure Wallonie-Bruxelles Development Team et l’équipe continentale Japonaise Interpro- Cycling Academy.

Félicitations pour ces belles réussites. Forcément, il nous tarde maintenant de connaître vos objectifs pour 2019.

Voici les échéances importantes à venir :

  • 2 mars : le Souvenir Rousse-Perrin (nationale junior)
  • 3 mars : Kuurne-Brussel-Kuurne (1.1)
  • 23 mars : Le Tours Paca (nationale junior)
  • 24 mars : La Bernaudeau Junior (1.1)
  • Mi-avril : Prix de la Ville d’Aubenas-Flèche Ardéchoise de la Tribune
  • 27-28 avril : Tour du Pays d’Olliergues (nationale junior)
  • 18-19 juin : Tour de Gironde International (2.1)
  • 11-14/07 : Ain bugey Valromey Tour (2.1), l’un de nos objectifs principaux de l’année
  • 3-4/08 : Tour Causses-Aigoual-Cévennes & Pays de Sommières
  • 17-18/08 - Ronde des Vallées (2.1)

Un calendrier bien étoffé en effet. Pour finir, que peut-on vous souhaiter pour cette nouvelle saison ?

Aussi bien qu’en 2018 ça serait vraiment pas mal… c’est-à-dire remporter au moins deux épreuves UCI et un podium au France en route ou piste.

Thierry, un grand merci pour cet interview et c’est tout ce que l’on vous souhaite pour 2019 ! On va suivre cela de près !

Trouver un magasin

Avec 70 magasins, il y a nécessairement un Culture Vélo près de chez vous :

ou

Pour ne plus rien râter de notre actualite

Inscription Newsletter