Week-end pluvieux, week-end plutôt heureux

L’équipe avait rendez-vous de l’autre côté des Pyrénées ce week-end pour la 2e classique UCI de la saison : la Klasikoa Gipuzkoa, une version juniors de la célèbre Clasica San Sebastian.

Composition : Fabien Arthein, Hugo Domenc, Théo Laurans, Nicola Marcerou, Alexis Thoueil, Lucas Villeronce.

Avec les meilleurs coureurs espagnols au départ et une pluie battante, la journée s’annonçait rude sur les 110km et 5 côtes répertoriées. Un parcours et une météo purement propres aux courses basques.

Au départ, la stratégie du jour était d’obtenir la meilleure place possible avec Théo Laurans. Le déluge sur les premiers kilomètres a compliqué la tâche de tout le monde avec beaucoup de chutes dans le peloton. La malchance a frappé une première fois Alexis Thoueil avec deux crevaisons simultanées qui l’a contraint a abandonné, ne pouvant pas revenir sur un peloton lancé à vive allure sur l’autoroute.
Dans les premières bosses, l’équipe était placée à l’avant du peloton et Théo Laurans bien dans la roue du champion d’Espagne Juan Ayuso. La pluie battante a ensuite envoyé au tapis Fabien Arthein qui devait abandonner à une trentaine de kilomètres du but quand la course commençait à se décanter.

Une échappée était partie avec plus d’une minute d’avance sur un petit groupe de favoris dans lequel figurait Théo Laurans. Juan Ayuso allait faire le jump dans les deux dernières côtes pour basculer ensuite en tête. Théo Laurans était dans le coup encore derrière les échappés et gérait bien le final piégeux pour terminer 6e à Beasain.

Théo Laurans (6e) et Nicola Marcerou (12e) terminent premiers français de l’épreuve.

Classements :

Scratch :
1. Juan Ayuso (BTH) en 2h46’29
2. Pablo Carrascosa (TAL) + 14"
3. Enekoitz Azparren (EKS) + 31"
.
6. Théo Laurans + 4’06
.
12. Nicola Marcerou + 4’39
.
27. Lucas Villeronce + 5’01
.
69. Hugo Domenc + 10’21

Sprints intermédiaires :
1. Pablo Carrascosa (TAL)
2. Lucas Villeronce
3. Enekoitz Azparren (EKS)

Trouver un magasin

Avec 71 magasins, il y a nécessairement un Culture Vélo près de chez vous :

ou

Pour ne plus rien râter de notre actualité

Inscription Newsletter